liste_emojis_iphone_1090

Inventés pour combler le manque d'humanité et la froideur de la communication par mail, les smiley ont dans un premier temps servi à illustrer ce qu'un email tapé à la va-vite ne peux transmettre : encouragement, tristesse, compassion, etc... Aujourd'hui leurs grands-frères, les emoji, peuvent constituer à eux-seuls une communication ou un message, dans leur langue. Si envoyer une banane est sans équivoque en Europe, on aura plutôt tendance à utiliser l'aubergine aux États-Unis. Ces quelques pixels en réalité ne veulent rien dire, mais vous savez que si, un peu quand même.

Que signifient les emoji ? Trouver un lexique pour traduire ces vignettes est le pari de cette étude menée par les chercheurs Petra Kralj Novak, Jasmina Smailović, Borut Sluban et Igor Mozetič. En analysant le contenu de 1,6 millions de tweets (dont 4% contenaient des emoji) dans 13 langages européens, il ont réussi à définir les 751 emoji les plus utilisés dans un lexique intitulé "Emoji Sentiment Ranking". Leur étude, basée sur la positivité, la neutralité ou la négativité  des messages qu'ils accompagnaient ont permis de classer les emoji selon leur polarité émotionnelle. 

La baleine est-elle OK ou c'est le bad ? Le chocolat est-il super méchant ou plutôt encourageant ? En se basant sur des moyennes et des occurences d'utilisation, cette classification permet de donner une perception très globale. Car n'oublions pas que ce langage a été mis entre nos pouces sans que l'on ait pu se mettre d'accord sur le sens de chaque dessin. D'ailleurs, une autre étude sur l'ironie et les emoji laissait entendre que les émoticônes pouvaient être utilisés pour faire comprendre l'inverse de ce que l'on écrit... Reste à écrire le dictionnaire de l'ironie en sms. 
journal.pone.0144296.g003

journal.pone.0144296.g006