chose

Avant, il y avait les revues dans lesquelles Sophia Tuileries montre tout, cambrée sur une Audi TT pleine de bonnes partouzeuses en partance pour l'école primaire où une institutrice inflexible tentera de leur enseigner les tables de multiplication ; il y avait aussi le porno enrobé de tellement de discours, d'auto-exégèse, de Verfremdung et de déguisements chelou qu'on ne savait plus trop s'il fallait bandermouiller ou pas (voir aussi : théâtre subventionné) ; et puis il y avait Lui, le magazine des hommes qui pensent à elle comme leur papa, leur grand-papa et leur arrière-grand-papa avant eux déjà. Mais depuis aujourd'hui, il y a La Chose. Dans ce magazine aussi épais qu'un bon doigt, conçu par Brain et Camille Emmanuelle, vous croiserez Philippe Katerine, Luz ou encore Chris Esquerre qui vous raconteront, en images et en mots, ce qui les excite, vous vous émoustillerez sur du dataporn (la carte de France des amatrices Jacquie & Michel recouvre-t-elle la carte du vote FN?), du Doctissimoporn (puis-je le laisser me lécher l'anus si j'ai mangé épicé?) ou encore du sneakersporn (comment écrit-on un scénario de porno gay avec des extraterrestres qui kiffent les chaussettes sales de racailles?), et puis, si vous n'aimez pas lire, c'est dommage, mais il y aura aussi des images à regarder. La Chose, c'est pop, c'est cul, c'est pas con et ça sort aujourd'hui en librairies dans toute la France.

Venez fêter cet heureux événement, rendez-vous le 2 juin chez Madame Arthur, on y sera tous, et puis sans trop en dévoiler, on peut vous dire qu'il est possible que quelques tétons s'y promènent librement. Cocktails, spectacle surprise et DJ sets coquins par Bertrand Burgalat (papa du label Tricatel), Drixxxé aka Mr Sextapes et Virage, le tout à partir de 19h et jusqu'à 2h du matin.