gaga1

Saut d'ouverture du haut du toit du stade, bras écartés, drapeau américain en drones lumineux dans le ciel, classique, efficace

Le Super Bowl, c'était la nuit dernière, et cette année, c'est à la Gaga que revint l'insigne honneur de divertir 100 millions de téléspectateurs outre-Atlantique pendant la mi-temps. Pas de déclaration politique fracassante qui tienne pour la fervente clintonienne ; il s'est murmuré que la NFL (Ligue Nationale de Football) aurait prié sa star de ne surtout pas faire étalage de ses opinions durant le spectacle, le public ne s'étant probablement pas encore remis de l'outrageuse fierté noire affichée l'année passée par Beyoncé. Mais la NFL a démenti, Lady Gaga ajoutant que "de toute façon, ce n'était pas prévu", et que tout ce qui lui importait, c'était que le show soit réussi (une prestation pour laquelle, faut-il le rappeler, elle n'est pas payée ; la NFL finance la production du show et l'artiste récolte ensuite les retombées de cette visibilité sur ses ventes d'albums). Chant patriote sur drapeau national en ouverture, hymne à la tolérance avec Born This Way, danseurs de toutes les couleurs, le mot d'ordre était bel et bien au rassemblement. Mais si le rassemblement, c'est bien beau, il faut plus qu'un joli message pour fédérer le public d'un match de football américain avide de GRS et de fumigènes. Alors, en plus des 300 drones lumineux et des costumes sertis de pyramides lenticulaires, la Gaga a misé sur une chorégraphie basée sur le saut. Parce que sauter, c'est vivre, et qu'est-ce que la vie sinon une série de sauts ? Pendant que vous laissez résonner cette question en vous, voici les plus beaux sauts de ces 14 minutes de délire.

gaga2

 Chute au ralenti, position de l'étoile de mer, chorégraphie dite de "la tortue soulevée par la carapace"

gaga3

Salto arrière, flammes, stroboscopes et nuages de vapeur faits à partir de la condensation de larmes de Nadia Comaneci

- Interlude piano circulaire -

piano

- Fin de l'interlude piano circulaire -

gaga5

Ce n'est pas un saut à proprement parler mais il aurait été dommage de se priver de cet épisode de transport d'une Lady Gaga agitée de spasmes d'un point A vers un point B

gaga6

Pompe, pompe, pompe et prout, pompe, pompe, pompe et prout

gaga7

Les intermittents aussi ont beaucoup sauté (note : que se passe-t-il avec le danseur tout au fond, à droite, dans l'espace laissé libre par le danseur du premier plan pendant son saut ? Quel est ce mouvement ? Dégénérescence subite du système nerveux ? La rédaction s'inquiète)

gaga8

Clôture du show, tomber de micro, rien à ajouter

Pour revoir ce grand moment d'Histoire, c'est ici.