D’entrée, Orlesan annonce la couleur, sans fioritures : «Ok, j'vais sortir un nouvel album / Mais avant, faut qu'on revoie les bases / J'vais faire une vidéo simple où j'vais dire des trucs simples / Parce que vous êtes trop cons». Six ans après son album Le Chant des Sirènes, Aurélien Cotentin (son vrai blase) relance sa carrière solo tous azimuts avec le clip Basique, annonçant son prochain disque pour le 20 octobre. Si la vidéo, long plan-séquence ultra-léché, a rapidement cassé internet (1,6 millions de vues en moins de 24h, #Orelsan et #Basique en «trending topics» sur Twitter le jour de sa sortie... et plus de 14 millions aujourd'hui), elle doit beaucoup de son succès à la plume acérée du rappeur originaire de Caen.

La ligue des 62 super-riches 
On passera sur les poncifs de type "Les hommes politiques doivent mentir sinon tu voterais pas pour eux" ou "Les mecs du FN ont la même tête que les méchants dans les films" pour crier à la FAKE NEWS lorsque la mitraillette à punchlines d’Orelsan s’embraye dans l’approximation : «100 personnes possèdent la moitié des richesses du globe». Oh, really ? En réalité, les chiffres sont plus accablants encore, puisque selon un rapport de l’ONG Oxfam, ce sont les 62 plus grandes fortunes mondiales qui possèdent désormais autant de richesses que la moitié la plus pauvre – soit 3,5 milliards de personnes.
Parmi elles, Bernard Arnault, Patrick Drahi et Serge Dassault. Si les données de l’époque comprennent la fortune de feu Liliane Bettencourt, sa récente disparition ne devrait pas radicalement changer la donne… Toujours dans le même constat, l’organisme note que désormais 8 «super-riches» détiennent autant de richesses que les 3,6 milliards de personnes les plus pauvres. Avant de souligner qu'en France, ce sont 21 milliardaires qui possèdent autant que les 40% les plus pauvres... Pour une fois qu’un rappeur minimise les faits plutôt que gonfler les chiffres, avouons que c’est un peu ballot.

iloveuselessknowledge_2014-11-10_12-39-19Sieg heil, le style
Les deux prochaines affirmations, elles, ont carrément fait exploser les recherches Google le jour de la sortie du clip. Heinrich Himmler était-il encore plus stylé que Kanye West ? Autrement dit, Hugo Boss habillait-il vraiment «les nazis» ? Eh bien, oui…Mais pas autant qu’Orelsan aimerait le faire croire. Hugo Ferdinand Boss, fondateur de la griffe de prêt-à-porter Hugo Boss en 1924 à Metzingen en Allemagne, est souvent décrit comme l’un des couturiers favoris d'Hitler, voire le concepteur des uniformes SS. À l’historien Roman Koster de lever le voile dans son ouvrage Hugo Boss, 1924-1945. Si la marque a bien confectionné des uniformes pour la Wehrmacht, les SS et les Jeunesses Hitlériennes, elle était loin d’être la principale fournisseuse.
L’entreprise, encore à ses balbutiements, n’était qu’une société parmi tant d’autres dans le marché de l'uniforme allemand, alors très décentralisé. Toutefois, ce qui est bel et bien véritable est l’engagement de Ferdinand Hugo Boss. Le styliste allemand n'était clairement pas hostile aux nazis et concédait bien volontiers à leur politique, puisqu’après la crise de 1929, il ira même jusqu’à adhérer au parti - dans l’unique but de vendre toujours un peu plus de chemises ? À l’instar du fidèle comparse de Gringe, permettez-nous d’en douter.

Capture d’écran 2017-10-09 à 17.50.00Les dauphins, nos amis les violeurs
En revanche, là où le rappeur fait carton plein, c’est quand il s’attaque à l’image tendre de Flipper le dauphin. «Les dauphins sont des violeurs, ouais, méfie-toi des apparences.» Le plus joueur et mignon des mammifères, un détraqué sexuel ? Impossible pensez-vous sans doute, et pourtant… Dans le quotidien Libération, le biologiste Richard Connor, professeur à l'université du Massachusetts, explique comment les dauphins mâles montent des «alliances» façon commando pour aller capturer des femelles. «La femelle enlevée est séquestrée plusieurs jours, parfois plus d'un mois, et les mâles, sans ménagement, s'accouplent avec elle chacun leur tour ou ensemble.» Même Jackie et Michel n’auraient osé imaginer pareil scénario, c’est dire.
Et plus lubrique est encore l’information quand on sait que les dauphins, pas regardants quant à la marchandise, ne se limitent pas aux membres de leur propre espèce. Rien ne les empêche d’avoir des humains dans le collimateur. Une idée d’autant plus terrifiante quand on sait qu’ils possèdent un pénis préhensile, c’est-à-dire capable d’attraper des choses.

Et si l’explication ne suffit à vous ôter de la tête le fantasme de la baignade avec l’animal, laissons donc la sale besogne à cette vidéo amatrice, où l’on voit une femme agressée sexuellement par un dauphin des plus libidineux. Après tout, les images parlent mieux que des mots… Orelsan vous aura prévenu.