8065489279_110a4ed26e_bAlors qu'une nation toute entière porte le deuil du dernier de ses rockeurs, la question se pose : comment vivre désormais dans un monde sans Johnny ? Cette vie-là mérite-t-elle vraiment d'être vécue ? La France connaîtra-t-elle jamais une autre icône de cette trempe ? Qui va bien pouvoir remplacer le phénix à la voix rocailleuse dans nos coeurs meurtris ? Les rageux hurleront, outrés, qu'une icône, ça ne se remplace pas. Certes. Mais laissons de côté un instant l'émotion et tentons de faire preuve de rigueur scientifique ; nous réalisons alors qu'en décomposant le rockeur, chacune de ses parties détachées peut être aisément remplacée par un équivalent qui fait tout aussi bien l'affaire.

- La crinière légendaire du rockeur se recrée sans difficulté à l'aide d'un toutou et d'une perruque de lion pour toutou

jo1

- Tandis que son grain de peau buriné par les siècles se retrouve à l'identique en la personne de ce bébé tatou

jo2

- Fixez un point central entre ces deux photos pendant 90 secondes sans cligner des yeux et vous aurez la sensation que Johnny s'est purement et simplement réincarné en Emmanuelle Béart c'est incroyable

jo3

- Les fadas de pyrotechnie trouveront une compensation tout à fait décente à leur peine en la personne de Martin Garrix, qui s'est intégralement inspiré de Johnny pour son jeu de scène à base de choses qui prennent feu. Et sinon, il vous reste toujours le barbecue d'été géant du snack-bar Le Nautic à Gerardmer

jo4

- C'est surtout vocalement que Johnny laisse derrière lui un vide sidéral ; heureusement, Thierry M et son incroyable organe sont là pour perpétuer les plus belles chansons de notre idole de cuir

- Mais avant tout, la France vient ni plus ni moins de perdre son meilleur motif de t-shirts ; et ça, aucun accessoire M Pokora ni Sheguey Squad ne pourra jamais le remplacer. Repose en paix, Johnny.

tshirt