Sorti il y a peu en librairie, La Loltérature est une sorte de tour d'horizon humoristique de la littérature sous toutes ses formes. Bien plus qu'un livre, il fait également office de couteau-suisse pour tous ces moments du quotidien où il s'agit de faire appel à votre culture littéraire. Voici une liste de mises en situation où cet ouvrage pourrait bien s'avérer des plus utiles.

 

Situation : Votre petit neveu, plein de bonnes intentions, a décidé de prendre de l’avance sur la liste de lectures imposées avant sa rentrée en 1ere L. Seul problème : il a beau essayer, il ne comprend rien de rien. Vous avez beau lui dire que ce serait plus facile de comprendre s’il lisait sans ses écouteurs glués aux oreilles (surtout si c’est pour écouter l’album de Kendji Girac en boucle), rien n’y fait, il veut abandonner.

Solution : Heureusement, la Loltérature est là pour l'aider à trouver ses marques, en lui donnant les clés de compréhension pour chacun des livres qui lui posent problème.

 

Le Comte de Monte Cristo, Alexandre Dumas

L’édition qui est chez Mamie est en six tomes : autant dire que c’est une looooongue histoire. Celle du jumeau astral de Jean Valjean, Edmond Dantes. Edmond doit se marier avec Mercedes mais des potes jaloux le font accuser de sorcellerie (i.e. de bonapartisme) alors il va en prison pendant 14 ans. Pendant ce temps il fait un CAP évasion, ce qui va l’aider à s’enfuir. En taule, il rencontre un cureton qui lui a appris la vie et lui a donné les coordonnées géographiques d’un trésor. Il va devenir riche, se venger de ses ennemis, puis culpabiliser. Donc, question : faut-il vraiment se venger de ses ennemis? Vous avez trois heures. Calculatrices interdites.

 

Le procès, de Kafka.

C'est l'histoire d'un mec qui est accusé d'on ne sait quoi, et qui vit d'abord ça comme une injustice, avant de finalement se résigner et accepter le triste sort auquel il sera condamné. Un peu comme quand vous vous faites bannir de Facebook pendant 24 heures pour avoir posté une photo avec un téton qui dépasse ou que vous chopez un PV sorti de nulle part, alors que vous vous êtes absenté deux minutes. Voilà, si on vous interroge, Kafka = parcmètre. Moyen mnémotechnique infaillible.

 

Situation : Votre ami un peu plus versé que la moyenne étale son savoir à longueur de journées en vous abreuvant de figures de styles et de proverbes alambiqués. Il faut dire qu’il est très frustré que Michel Field n’ait jamais répondu à sa lettre de fan dans laquelle il le suppliait de l’inviter sur le plateau d’Au Field De La Nuit.

Solution : Pas de panique, La Loltérature va vous aider à vous remettre à niveau, en expliquant les figures de style à l’aide d’exemples du quotidien.

 

L'allégorie : Représenter une idée abstraite par une chose bien réelle.

Exemples :

« Le pesto, c'est la vie »

« Sylvie Tellier, c'est la mort »

« Maître Gims, c'est l'Enfer »

 

L'ellipse : Lorsque l'on passe sous silence certains éléments nécessaires à la compréhension logique d'un texte.

Exemples :

La traversée du désert de Mariah Carey jusqu'à son comeback inattendu en 2005.

Le bond de 5 ans dans le futur entre la saison 4 et 5 de Desperate Housewives.

 

La synecodque : Employer un mot pour lui donner un sens plus large que sa signification complète.

Exemples :

« Aller en boîte » pour dire « Se rendre dans une soirée événementielle gratuite avant minuit pour les ladizzzz avec pour vedette les ch'tis de W9 en dédicace ».

« Un connard m'est rentré dedans hier sur le périph' » pour dire qu'un connard a embouti votre voiture hier sur le périph'.

 

Situation : Vous participez à Money Drop sur TF1, et Laurence Boccolini vous demande avec insistance « Quel mouvement littéraire a vu le jour avant l’autre entre l’Humanisme et le Romantisme ? ». Attention, il s’agirait de ne pas répondre n’importe quoi, 250 000 euros sont en jeu.

Solution : La Loltérature, encore et toujours, qui en plus de vous donner la bonne réponse, va vous dire en quelques mots de quoi il retourne.

 

Renaissance :

L’Humanisme. C’est l’époque où les gens se sont rendus compte qu’ils ne conaissaient pas grand-chose à part la Bible alors ils se sont mis à étudier toutes sortes de disciplines. Il fallait qu’ils soient « accomplis », c’est à dire qu’ils sachent par cœur leur programme de 6ème (histoire-géo, arts plastiques, latin, physique-chimie) + qu’ils s’inscrivent à plusieurs activités extra-scolaires (astrologie, italien, philo, lutte gréco-romaine, hockey subaquatique). Prônant la « vulgarisation du savoir », ils étaient anti-Michel Onfray sans s’en douter !

 

19ème siècle :

Le Romantisme. Venu d’Allemagne et d’Angleterre avant de migrer en Gaulle et vers le reste de l’Europe, c’est un mouvement plus dédié au voyage qu’à Love Actually. C’est à dire que les écrivains (mais aussi les peintres et les musiciens) avaient besoin pour trouver l’inspiration de rêvasser voyager, autant géographiquement qu’introspectivement. Ils allaient regarder fixement les oranges du Maroc ou les rochers de la côte Ligure et revenaient avec des tonnes de poèmes, comme Lamartine et Cyril Hanouna.

 

Mais ce n’est pas tout puisque dans La Loltérature, vous retrouverez entre autres une typologie des auteurs les plus médiatisés en France, un guide pour vous conseiller de quel magazine se munir selon les circonstances ou encore un best-of des livres avec Sophie dans le titre. Le tout agrémenté par les illustrations de la talentueuse Leslie Plée.

 

L’essayer, c’est en faire son livre de table basse de prédilection.

 

La Loltérature, écrit par Anaïs Delcroix et Thomas Rietzmann et illustré par Leslie Plée, disponible dans toutes les bonnes librairies, mais aussi sur les sites de commerce électronique comme Amazon ou la Fnac.