happy

Il vous a fallu plusieurs mois de recherches avec Poupette pour trouver votre petit nid d’amour. Pourtant, vous n’en demandiez pas beaucoup, vous n’aviez qu’une seule exigence : une cuisine assez spacieuse et séparée du reste de l’appart, pour que Chiquito, votre lapin nain, puisse s‘esbaudir librement la nuit, à l’abri de la porte fermée. Heureusement, vous avez fini par trouver un joyau, au 9ème étage d’un immeuble pas trop dégueulasse, tout s’est enchaîné comme dans un rêve, et voilà que vous avez les clefs en main et que Poupette sanglote de bonheur dans vos bras. Après votre première nuit de coït euphorique à même le parquet, vous vous levez pour aller préparer le café, et là, un effroi indicible vous glace les sangs : Chiquito gît, égorgé, dans une mare de sang au milieu de la cuisine. Les traces du carnage mènent jusqu’au vide-ordures, qui est grand ouvert. En panique, vous allez frapper chez le voisin, qui vous apprend le plus calmement du monde que, ben oui, c’est l’élevage de furets de la folle du 1er, parfois il y en a un qui va se balader dans les conduits, c’est rien de grave, c’est pas des mauvaises bestioles au fond.

Cette sanglante mésaventure ne vous serait pas arrivée si vous aviez utilisé HappyRenting. Sur cette plateforme collaborative pour locataires, chacun peut noter et commenter les appartements qu’il a visités ou dans lesquels il a vécu, histoire d’épargner aux prochains des surprises désagréables comme des voisins pénibles, des prises défectueuses ou des invasions de furets, toutes ces choses dont aucun agent immobilier  au monde ne vous avertira jamais. Pour commencer à mettre des blâmes à tous les trous à rats que vous avez visités, c'est par ici que ça se passe.