Au fil des saisons, la télé-réalité estivale s'est progressivement muée en soap-opera aux velléités de drama américain (l'habillage est librement inspiré de Desperate Housewives) et, plus généralement, en entreprise formatrice pour futur ange de la télé-réalité. Ajoutons en sus un créneau horaire surchargé - les anges d'NRJ12 et les marseillais de W9 se tirent déjà la bourre au même moment -, et il convient de se demander si la 7ème saison d'un concept dénaturé au possible est peut-être celle de trop ? C'est l'heure de la révélation.

 

Lundi

5ème minute : Ah, les choses démarrent bien, tiens. Tout le monde est bloqué dehors sous l'ordre de la voix jusqu'à avoir découvert "le premier mystère de la maison". On n'est pas dupe et on se doute bien qu'ils finiront par rentrer. Eux aussi, et c'est d'ailleurs pour ça qu'ils ne cherchent pas vraiment.


C'est dommage pour eux ils ratent une déco bleue et jaune du plus bel effet.

10ème minute : Voyant que la langue française se la coule douce, Sabrina décide de démarrer les hostilités : "Ils sont trois, ils sont dangereux tu vois : ils ont trois paires d'oeil".


Sabrina, c'est le quota "lesbienne sympa" (option "passionnée de moto") de la saison.

 

12ème minute : Coup de projecteur sur Ben, Sonja, Anaïs et Julien qui forment "la fausse famille du public". Il s'agit évidemment d'un secret élaboré à la va-vite quelques jours avant le début du programme pour inclure quatre candidats plutôt charismatiques.


23ème minute : Sabrina pense avoir découvert le secret de Ben et Julien, les faux pères et fils. Ils seraient, selon elle... vraiment père et fils. Sabrina n'a semble t-il pas bien compris les règles du jeu. Mais merci quand même, captain obvious.


25ème minute : La voix décide de leur ouvrir la porte. Les candidats sur-excités se ruent directement dans la salle de bain et tombent en pâmoison devant des peignoirs siglés de leur prénom.


Ca y est, j'ai trouvé : leur secret, c'est "Je ne suis jamais allé sur le site de La Redoute".

32ème minute : La production croise fort les doigts pour que les faux frère et soeur Anaïs et Julien tombent l'un dans les bras de l'autre. Il apparaît évident que ces deux-là sont les nouveaux Thomas et Nadège de la saison.  Un programme qui peut se targuer d'avoir déjà exploité la ficelle de la relation faussement incestueuse entre deux candidats est un programme en bout de course. Dites, Endemol, il s'agirait maintenant d'arrêter les frais pour ne pas flirter avec la nécrophilie dans une prochaine saison, non ?

 

Mardi

6ème minute : Sabrina perd 5000 euros de sa cagnotte pour avoir buzzé une sottise. Si la veille, sa faute de pluriel pouvait amuser, la voir aujourd'hui peiner à articuler trois mots en devient gênant et l'on s'ennuie ferme. N'est pas Vanessa qui veut.

10ème minute : On remarque en arrière-plan que deux candidats sont munis d'un fer à lisser, sûrement customisé à leur nom lui aussi. Après les peignoirs de la veille, la salle de bain semble décidément être au coeur des préoccupations cette année.


En plus du peignoir, chaque candidat repartira également avec un bidet Jacob Delafon à son effigie.


30ème minute : Coup de théâtre, tous les candidats se retrouvent nominés. En prenant cette décision arbitraire dès la première semaine, la production sonde ainsi le public quant à la popularité de chacun des candidats, orientant les quotidiennes autour des plus plébiscités.
 

Mercredi

2ème minute : Benjamin Castaldi annonce des "disputes à gogo" dans l'épisode de ce soir. Certainement un épisode centré autour du manque de respect qui, avec les nominations et "qui je vais bien pouvoir pécho cette saison pour assurer un maximum de presse people après la sortie ?" sont des notions primordiales pour tous les candidats de télé-réalité.



Malgré trois jours de visionnage, j'avais complètement occulté l'existence d'une Emilie dans l'aventure.

11ème minute : La voix diffuse une vidéo pour aider les candidats à résoudre une énigme. Les candidats pataugent dans la semoule. Florine débriefe au confessionnal : « L'énigme est super compliquée, on a rien pour trouver, on a que nos cerveaux ».



"Tout le monde pialliait pendant la vidéo, y en a qui mangent, y en a qui cherchent, y en a qui se grattent" (sic). Florine n'a peut-être pas trouvé la réponse à l'énigme, mais elle vient de résumer l'essence même de l'émission en une phrase.


29ème minute : Anaïs, la volubile marseillaise, s'en prend à Tara : "Quand j'ai quelque chose à te dire, je viens te le dire droit dans les yeux, tchié une hypocrite !". Tara rétorque "Moi à la différence de toi, je te juge pas". A TF1, on jubile : voilà du pain béni pour les prochains teasers et autres magnétos de prime-time.



Pendant ce temps-là, les autres candidats, imperturbables, vaquent à leurs occupations.

32ème minute : Après la dispute, Tara sort se calmer dans le jardin. Eddy la rejoint et la rassure : "On est là pour se tester, ça fait partie de toi ! Là t'apprends à te connaître." Secret Story, c'est mieux qu'une thérapie par le rire.

 

36ème minute : Benjamin Castaldi fait mine de s'endormir pendant que la voix lance un appel aux votes des plus fastidieux. Derrière l'écran, on adopte la même réaction.

Courage Benjamin, 3 mois minimum ça va être long. Pense à ta paye.
 

Jeudi

5ème minute : Ben, le "faux papa" est "traqué" par Gautier. Attention, dans ce contexte, le terme "traqué", signifie qu'un mec en suit un autre en lui répétant à longueur de temps "je vais le péter votre secret". Même Jessica Fletcher avait des filatures plus excitantes.



Il n'y a qu'une seule chose plus importante que la chasse aux secrets pour Gautier : sa situation capillaire.

23ème minute : Clara, fille de Jonathan de "David et Jonathan" (ça n'est pas une blague, c'est son secret) a craqué pour Gautier. Ce qui lui plaît, c'est le côté Leonardo DiCaprio, "un peu trash rock" (sic).



Gautier a pourtant plus l'air d'un mannequin Vivelle Dop fixation béton que d'un héros valeureux sur un paquebot en plein naufrage.

25ème minute : La voix annonce une grande surprise pour la soirée. Caché dans un festival de lumières, Bob Sinclar est venu mixer pour les habitants, bien à l'abri derrière une glace (condition sine qua non pour qu'il accepte de mixer pour eux).


Il se murmure que 2Pac viendra lui aussi prochainement faire un show aux habitants derrière cette même glace.



Bob Sinclar, tout jouasse face à une glace sans tain.
 

Vendredi

1ère minute : Rassérénée par le clash des deux fortes têtes de la saison, la production nous le rediffuse une énième fois en guise de mise en bouche.

5ème minute : Clara déclare sa flamme à Gautier, qui l'éconduit gentiment.



«Voilà, tu me plais vraiment et je préfère te le dire en face » proclame t-elle au postérieur de Gautier, trop occupé à se recoiffer pour la regarder en face.

6ème minute : Clara explique que c'est la première fois de sa vie qu'elle prend un râteau. D'habitude, si un garçon lui plaît, elle ne fait pas le premier pas. Mais bon, ici, c'est différent, nous sommes dans la maison des secrets, lieu de villégiature autrement plus désinhibant que n'importe quelle quantité d'alcool, en atteste la tournure qu'a pris la carrière de Laly après sa participation.


11ème minute : On apprend ensuite de la bouche d'Emilie (j'avais encore oublié sa présence et l'ai confondu avec un membre de la régie) que Guillaume a craqué sur la fille de Jonathan -est-ce que tu viens pour les vacances ?- Bermudes.


« Clara j'la kiffe parce que j'aimerais trop faire une soirée karaoké avec son reup »

En parlant de Guillaume,  son secret est le suivant : "Je me suis vendu sur internet". Alors tout de suite quand on entend ces mots, on imagine un service d'escort de luxe ou quelqu'un payé pour s'asseoir sur un gâteau en tenue de super-héros. Hé bien non. Le secret de Guillaume, c'est d'avoir mis en ligne son CV sur YouTube. Puisqu'on y est, j'ai moi aussi un terrible secret à vous avouer : Je me suis mis à nu sur internet. Bon en fait ça veut juste dire que j'avais un skyblog en 2005, mais on enjolive les choses comme on peut.

20ème minute : La voix propose un test de culture générale. Le tonnerre gronde, les portes tremblent, des cris de protestation se font entendre... "culture", le mot est lâché.

21ème minute : Le quizz commence. La voix demande ce que signifie le sigle "O.N.U.". A part Julien, personne ne semble détenir la réponse. Je décide d'interrompre prématurément le visionnage de cette quotidienne.

In Fine
Résultat d'une semaine d'un huis-clos tous les profils des candidats sont les mêmes : tous sont dotés d'une "carapace" qu'ils se sont forgée avec le temps, tous ont un "fort tempérament" de "leader" et tous sont prêts à "jouer de son physique ravageur" pour "parvenir à ses fins". Tout cela est bien mignon, mais si la bergerie ne contient que des loups féroces, ces derniers seront bien obligés de se dévorer entre eux pour survivre. Tous rivalisent pour tourner la caméra vers eux. Le téléspectateur, pris à parti dans ce combat de fauves, ne peut s'empêcher de bailler.

 

Il n'y a pas de réelle demande pour un programme comme Secret Story, juste une offre. L'émission existe, fonctionne plus ou moins bien, génère des tweets et des clics sur le replay de la chaîne, mais pourrait bien disparaître du jour au lendemain sans que personne ne s'en émeuve plus que ça. Déjà phagocyté par les formats dérivés de ce système tentaculaire, le dernier bastion de la télé-réalité dite "d'enfermement" à la française est en voie d'extinction. Les temps ont changé, c'est au tour de la télévision française d'en faire de même.

 

Thomas Rietzmann.