D'entrée de jeu, on pressent qu'on va assister à un spectacle peu ou prou assimilable à une séance de drague pataude dans le fumoir d'une boîte qui sent fort le déodorant Dark Temptation et le gel Fixation Béton. Si la télévision est réellement le reflet de notre société, alors il va falloir s'armer d'une bonne dose de second degré pour visionner cette nouvelle pépite du PAF.

 

Adapté d'une émission australienne à succès, le principe de Séduis-Moi... Si Tu Peux ! fait fi de l'expression "l'habit ne fait pas le moine" et propose à un homme de se présenter face à 24 célibataires qui, juchées derrière un pupitre, ne manqueront pas de le juger sans préavis. Si ce qu'elles découvrent au fur et à mesure de la partie leur plaît, alors leur pupitre restera allumé, signifiant qu'elles sont encore en lice pour obtenir un potentiel rendez-vous avec le candidat. Dans le cas contraire, une simple pression sur leur buzzer leur permettra de renoncer. Par exemple, un des épisodes verra un jeune homme perdre toutes ses prétendantes d'un seul coup lorsque celles-ci apprendront qu'il est passionné d'astronomie (parce qu'apparemment l'astronomie, c'est rédhibitoire). Le coup de buzzer, moyen péremptoire de faire connaître sa position sur un sujet, est autrement plus efficace qu'un "Ah nan désolée, pas intéressée...".



1ère minute : 1ère surprise, W9 nous a flanqué l'indéboulonnable Jérôme Anthony à la présentation. Détail amusant, avant de venir fouiner dans vos caves pour voir si on ne peut pas soutirer 30 euros de cette vieille saucière dénichée à prix dérisoire dans une brocante à Brétignolles-Sur-Mer, Jérôme Anthony, a un jour tenté de devenir crooner de ces dames.

Cheveux couleur poivre et sel, humour saveur Viandox.


4ème minute : Le premier candidat arrive sur le plateau. Jérôme Anthony précise que c'est ce dernier qui a choisi lui-même sa musique d'entrée (ici C2C).

5ème minute : 1ère phase d'élimination. D'emblée, 13 filles se déclarent "pas intéressées" et appuient vaillamment sur leur buzzer qui fait des bruits de Vectrex.


 

6ème minute : Jérôme vient sonder les candidates encore en compétition et celles qui se sont désistées. Chaque fille dispose d'une petite légende qui lui est propre, ce qui donne lieu à des saillies plutôt cocasses, non sans rappeler les portraits des candidats dans Next.


 

8ème minute : C'est au tour de Starlyne de donner son avis. Jérôme lui demande comment se prononce ce prénom si singulier. La principale intéressée précise : "Starlaïne si on est américain", "Starline si on est français" (ou fan de dictature soviétique).


 

28ème minute : Je fais l'impasse sur la suite des aventures de Sébastien (qui repart bredouille au cas où cela vous intéresse). Entretemps, un autre garçon est arrivé et est reparti avec une fille, et ce en moins de 10 minutes. On peut reprocher ce que l'on veut à l'émission, mais certainement pas un manque de rythme.


30ème minute : Un nouveau candidat fait son entrée. Greg déboule sur le plateau. Comme le candidat précédent, c'est lui qui a choisi sa musique d'entrée : en l'occurrence, It's Raining Men de Geri Halliwell. Il faudrait dire à Greg qu'il s'est peut-être trompé d'émission et aurait dû participer à Séduis-Moi... Si Tu Peux (Mais Par Contre Je Te Préviens Ca Va Être Coton Parce Que Je Suis Homosexuel).


Les candidats ont dû être sélectionnés parmi les recalés de La Belle et Ses Princes, je ne vois que ça.
 

32ème minute : A l'instar de Qui Veut Gagner Des Millions, Money Drop et autres jeux télévisés pré-enregistrés, une alarme retentit, indiquant la fin de cette première émission. Jérôme Anthony nous enjoint donc de revenir "demain". Le candidat ainsi que les prétendantes sont amenés à quitter le plateau...


39ème minute : ...pour refaire leur entrée au début du second épisode, diffusé à la suite. Imaginez un peu qu'une douzaine d'émissions aient été tournées dans la même après-midi, obligeant tout ce petit monde à reproduire le même cirque toutes les 45 minutes.

Jérôme Anthony entame la deuxième émission en dansant sur les Spice Girls. Si on était dans Motus, j'épellerais MALAISE avec ferveur.


41ème minute : Le candidat revient à son tour sur le plateau. Jérôme lui fait une accolade. Greg lui répond "Ravi de vous revoir !". La magie de la télé opère, on a à peine l'impression qu'en réalité une simple pause pipi s'est écoulée depuis leur séparation.

43ème minute : Jérôme Anthony lance une blague à Greg. "Il y a eu débat capillaire autour de tes cheveux... Mais comme t'es très baraqué, sache que j'aime beaucoup ta coupe." Une salve de rires enregistrés de force 2 se fait entendre.

44ème minute : Dans son portrait, Greg fait part de sa passion première : la musculation. A nouveau, le son pré-enregistré d'un public déchaîné — dont les véritables auteurs sont probablement morts depuis longtemps — accompagne cette découverte.


45ème minute : Interrogée par l'animateur, Selma trouve que Greg a "un bête de corps". Jérôme Anthony, complètement largué, demande ce que cela signifie et affiche ici son âge et les limites de son parler "d'jeunz" — expression qui n'est d'ailleurs employée que par des gens qui ne le sont pas.

« Bête de quoi... ? Vous savez, moi, à part les vide-greniers... »
 

46ème minute : En revanche, Laurie, dont les cheveux abritent tous les résidus d'un cours d'art plastique niveau collège, n'a pas été séduite.


49ème minute : Greg choisit d'impressionner la foule avec un strip-tease. Malheureusement, l'effet obtenu sera inverse à ses attentes : une seule fille reste dans la partie. Greg finira donc avec Emma Daumas, qui passait dans le coin et s'est dit pourquoi pas (non, en vrai, elle s'appelle Justine).

« Tu seras... mon plan cul à présent... »


50ème minute : Au tour de Jawed et sa pilosité faciale hésitante d'entrer dans l'arène.


52ème minute : Belleza revêt son plus bel accent cagole pour affirmer que Jawed "a le souague", selon elle.

« T'as le souaaaague... mais est-ce-que tu baises ? »
 

67ème minute : Jawed est fier de lui. Il a le choix entre deux prétendantes. Il décide donc de répéter une devise bien à lui : "Swaaaag, swaaaag, poseyyyy". Malgré cette maxime des plus angoissantes, les pupitres des jeunes femmes demeurent allumés. L'incompréhension m'envahit. C'est alors que Barbara lui répond "Aujourd'hui on partage notre swag : tu es en rouge, je suis en rouge". Ah, ça y est, je vois.


In fine
Plus proche du truculent Pelles et Râteaux (jadis animé par le non-moins truculent Magloire) que d'un Bachelor et les débats qu'il suscite des semaines durant sur Twitter, Séduis-moi... Si Tu Peux ! n'est évidemment pas un programme à prendre au premier degré. Néanmoins, en diffusant trois épisodes d'affilée au quotidien, W9 court le risque de saturation auprès de son public - composé majoritairement d'utilisateurs de Badoo.
Car si l'émission s'avère divertissante au détour d'un zapping, elle ne vaut guère mieux qu'un coup d'oeil rapide sur une page Facebook au principe similaire. Avec son casting de candidats haut en couleurs et à la gouaille ravageuse, Séduis-Moi... Si Tu Peux ! agit plus comme une sorte de phase de pré-sélection pour Les Anges de La Télé-Réalité qu'un réel jeu de séduction (ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le programme est diffusé juste avant les Ch'tis). En espérant que ce joyeux vivier se cantonne à faire semblant de jouer aux amoureux et ne nourrisse pas d'éventuels rêves de chroniques sur NRJ12. Qui sait.


"Séduis-Moi... Si Tu Peux !", du lundi au vendredi à 16h05 sur W9.

 

 

Thomas Rietzmann.