De l'écriture de ses morceaux à leur production en passant par ses pochettes de singles, Janine and The Mixtape (Janine Foster dans le civil) fait tout toute seule, comme une grande. Adoubée par les grands pontes de la presse à tendances urbaines (Complex et Vibe), sa musique s'inscrit dans la mouvance R'n'B new wave, celle qui fond dans la bouche, pas dans la main.

 

Les visuels du clip ne laissant pas un souvenir impérissable après visionnage, c'est vers le morceau que l'on reviendra volontiers. Dernier extrait issu de sa mixtape, Little Bit évoque tantôt la douceur d'Aaliyah, tantôt le groove subtil de Jill Scott. Petite mise en garde de rigueur : si vous êtes sensible en ce moment, si vous êtes du genre à pleurer parce que votre candidate favorite de Quatre Mariages pour une Lune de Miel a perdu la compétition (la faute à cette fichue animation salsa organisée après la cérémonie), si la perspective d'un printemps morose vous rend chafouin, il est plutôt préférable de vous tourner vers l'hymne enjoué du premier single des Love Dollhouse, dont le clip vient également de paraître cette semaine.
 

A ceux que Janine sera parvenue à conquérir, son premier EP est disponible en téléchargement gratuit sur son Soundcloud ou, si le coeur vous en dit, moyennant quelques euros sur iTunes.

 

 

 

Thomas Rietzmann.