Qui êtes-vous ?

Joakim, dictateur chez Tigersushi.

 

Qui a trouvé le nom du label et le regrettez-vous ?

Non, je ne le regrette pas comme c'est moi qui l'ai trouvé. Je ne regrette jamais aucune de mes décisions. 

 

Il y a un chef chez vous ou vous êtes en autogestion, pourriture communiste ? 

Tu as du rater la première réponse. Je suis dictateur. 

 

 

Les labels sont-ils, comme les albums et la guitare, des objets du passé ?

Oui, c'est pour ça qu'on fait aussi du conseil spirituel (payant) pour nos artistes qui sont souvent des gens très pommés et facilement manipulables.

 

Pourquoi y a t-il aujourd'hui plus de labels que de groupes ?

Parce que les groupes font des labels.

 

Sachant que l'idée de styles musicaux est fasciste, quel style musical défendez-vous dans votre label ?

Je vois que tu es plutôt lent à comprendre. Je suis dictateur, c'est un label totalitaire, nous défendons notre style qui surpasse toute tentative de classification, genre ou époque.

 

Si vous étiez sur Myspace, quel serait l'univers de votre label ?

Fox News x Swedish House Mafia x des vidéos de chats.

 

Trois morceaux qui résumeraient la politique artistique du label ?

Maestro - Mechant

DyE - Bang 666!

Krikor - Discipline

Principles of Geometry - Polysex

Oui, ça fait 4. Et alors ?

 

 

Hipster, normcore ou les deux ?

Nous sommes les hipsters qui définissons le nouveau normcore. 

 

L'underground ça veut encore dire quelque chose pour vous ?

L'underground c'est le mainstream qui n'a pas réussi.

 

N'est-on pas un peu toujours l'indie de quelqu'un ?

Tu veux dire « n'est on pas l'indien de quelqu'un ? » Raciste. Pas quand on est Tigersushi.

 

Ne mentez pas : votre rêve c'est de devenir mainstream en vrai ?

Mais sois un peu plus attentif, merde. J'ai déjà répondu à cette question.

 

 

Quel est votre modèle économique (LOL) ?

On fait principalement du LBO et du LMFAO.

 

Non, sérieusement, comment gagnez-vous de l'argent ?

En ne payant personne.

 

On est d'accord, la musique aujourd'hui c'est gratuit ; pourquoi voulez-vous encore la vendre ?

On fait juste semblant. C'est par rapport aux impôts.

 

Quelle est l'importance du live pour vous aujourd'hui ?

C'est la vie. La vie, la mort, c'est important. C'est ce qu'on dit à nos artistes pour les motiver, aussi parce qu'il ne gagne pas d'argent avec les disques et derrière on se prend une petite commission sur les lives même quand il n'y a personne.

 

 

Vos activités dépassent-elles la seule musique (merci de ne pas prononcer « transmedia » ou « collectif ») ?

Nos activités sont sans limites. 

 

Un avis sur Hadopi (répondre par non ou par non) ?

Oui. 

 

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes artistes qui voudraient vous envoyer leurs démos, à part « plus personne n'envoie de démos » ?

Désinscrivez-vous de Soundcloud. 

 

++ La page Facebook et le compte Soundcloud de TigerSushi

++ Dans la même série, lire ou relire Vis ma vie de label indie : Turc Mécanique et Vis ma vie de label indie : Roche Musique.

 

Bastien Stisi / Visuels : © TigerSushi Records