Da : Indispensable pour signifier qu’on vient de le ghetto. Ex. : Da shit, da ftpunk.

Dans ton cul : Dépassé dans la conversation de tous les jours, ce célèbre running-gag est cependant très précieux pour aller à l’essentiel en fin de soirée. « On va où ?/ Dans ton cul ». Voir pratiquante.

Dass : Un branchet est toujours peu ou prou un enfant du dass.

Dark : Is the new black.

Date : Fist avec option sur resto. Dans l’ordre inverse, on parlera de rendez-vous.

Dead (c’est) : Se dit d’une mode ou d’un lieu, pour exprimer son caractère anthume. « Le Capri Capri c’est dead », « Sim, c’est dead ».

Déchiré : Le champ lexical du monde de la boucherie est indispensable au branchet pour signifier qu’il est un peu pompette. Variante : déboîté, découpé, défoncé, désossé, dépiauté, dégorgé, dépouillé. Voir ça défonce.

Dégénéré : A l’inverse des nazis, le branchet aime tout ce qui est dégénéré : livres, disques, collègues, apéro, art contemporain avec des néons, enfants avec des têtes bizarres. Ex. : « je kiffe le gosse dégénéré qui joue du banjo dans Delivrance / Grave, ça catapulte ».

Démonter : Baiser façon Lego.

Digigode : Code pour rentrer dans une personne. Voir code.

Down : Désigne le niveau en-dessous duquel les petits matins du branchet chantent. Voir « bien remis ?».

Dur : Disque dur de graphiste ou de selector. Ex. : « Je passe avec mon dur pécho du ons chez toi ».

Dress code : Tenue exigée ou désirée pour se rendre dans un lieu. Rémunérée en général par une entrée gratuite ou l’air con. Ex. : Converse pour tout le monde, look Deer Hunter Thompson, underdress, sosies de rock star, trash-punk-Kiliwatch-6e arr, chapeaux verts géants, strap-on qui pend.

Eu : Lecteur assidu de Jacques-Alain Attalinc, le branchet est conscient que si l'argent favorise la liberté individuelle et les échanges entre les individus, il tend tout autant à renforcer le cynisme, le relativisme et l’inculture dans nos sociétés contemporaines en crise. Du coup il dit « eu » à la place de « euro ».

Eventé : Attendu. S'utilise également pour parler d'une femme.

Façon : Remplace dorénavant « genre » et définit une humeur ou une personne. Il est arrivé façon gitan ; on a baisé façon wildstyle ; je t’aime façon sexe ; je t’ai mouché façon Kleenex.

FIAC : Ne jamais y aller cette année.

Fister : Filer un coup de main à un collègue ou à une catin.

Flasque : 1. (nom) Vade mecum indispensable de l’alcoolique mondain. 2. (adjectif) Etat d’un individu qui a fini sa flasque. Variante queer : fiole.

Focus : Arrêter les conneries. Ex. : « C'est bon maintenant je me focus sur 3 filles maximum par soirée ». Attention toutefois, en cas de focus excessif, aux risques d’autofocus (célibat + main droite).

FRACA : Indicateur de Développement Humain du branchet. Il s’obtient en additionnant les quantités d’alcool, de drogue et de poppers ingérées en un soir, combinées aux nuits blanches et aux bleus. 1 point d’indice FRACA = 1 mois d’espérance de vie. Pour une semaine standard, compter 64 points.

Frais : Se dit de tout produit culturel qui se conserve très peu de temps. Ex. : « Le dernier Uffie, c’est frais » [merci PH].

Fuck buddy : Personne amoureuse de vous en secret. Voir réseau.

Ghetto : Désigne l’état d’esprit du branchet qui porte des Nike vintage à scratch, ou un sac banane Grandmaster Flash. Ex. : « J’adore Pimp My Ride », « Check mes Pump ! So ghetto ».

Godemichet : Lecteur assidu d’Ovidie, le branchet sait que son corps lui appartient, et que les jeux et jouets pour adultes, c’est pas sale. Sauf le nom quand même. Du coup, il n’emploie jamais les termes « godemichet », « olisbos », ou « tractopelle équipé de pinces à seins », mais plutôt « ami imaginaire », « sex toy » ou encore « Frédéric Lefebvre ». Ce qui passe mieux. Ce qui n’est pas rien en l’occurrence.

Grave : Nouveau « oui ».

Gredin, gredine : Synonyme : chenapan, chenapine. Ex. : « On va où ? Dans ton cul gredin(e) ».

Gros (adj et apostrophe) : A utiliser exclusivement pour héler vos amies un peu jolies. « Yo gros, ça va ou bien ? ». Voir pédé.

Hardcore : Apostrophe admirative. « J’ai scoré façon 3some hier soir mec / Hardcore ! / Attends check, j’ai vomi dans le taco aussi ce matin / Hardcore ! / Grave, hardcore ».

Happening : Il ne s’y passe jamais rien. Synonyme : vernissage.

High-level : Jeune personne qui place la barre très haute.

Hipster : Individu dont les contractions spasmodiques involontaires du diaphragme, suivie d'une fermeture brutale de la glotte, sont parfaitement assorties à sa coiffure asymétrique. Hips don't lie.

Hype : Terme au pouvoir auto-annulatoire : on ne peut être hype et le dire. Ex. : un hypermarché n’est pas hype.


Par Cyril 2Real, avec Manon Troppo // (c) Marco Dos Santos.

 

Lire:Parlez-vous le Branchet ? 1, 3, 4, 5.