IMC (indice de masse corporelle) : Se calcule en divisant le poids en kg par la taille au carré en centimètres. Utilisé par les branchettes pour surveiller leur ligne, et ignoré des branchets pour lesquels de toute façon il n'existe que des bonnasses, comme celles qui font des signes qui veulent rien dire avec les doigts devant leur bouche sur les photos de soirées. (merci Shiningrubis***).

Interdit : Adjectif à employer suivi du nom du lieu où l'on vous a surpris en mode chafouin avec une flasque. « Je sors pas ce soir, je suis interdit de Moune, je me fais un peu oublier ».

Instal' : Première œuvre d'un ami qui sort des Beaux-Arts, l’instal’ est en général constituée de tickets-boissons non utilisés, de vieux CDs d'eurodance, d’un néon. Cet ensemble mobile, qui interroge les impasses de la société de consommation, est exposé le jeudi de 13 heures à 19 heures toutes les vingt minutes dans un lieu sauvage dévoilé la veille par SMS, façon flash-mob.

In : Out. Voir out.

Irréel : Désigne une personne qu'on aimerait pourtant bien palper. « Ce mec est irréel, je peux pas croire qu'on respire le même air, t'as vu ses Air Jordan V ? ».

Improbable : Se dit de l’appartement d’un ami rentier, d'une situation qui se renouvelle systématiquement tous les week-ends ou d'une personne dont il y a peu de chances qu'on réussisse à définir la sexualité avant la fin de la soirée.

J'ai envie de te dire : Equivaut à bolder une phrase sur Word. Si on n'écoutait pas vraiment notre interlocuteur, ne retenir que ce qui suit cette expression devrait réussir à nous remettre sur les rails. Réponse obligatoire : « Je sais, tu viens de le dire ». Voir on va dire.

J'avoue : Sauf sous la torture. Peut être doublé si, vraiment, vous avouez. « J'avoue, j'avoue. ».

Je reviens vers toi : Cette phrase n’est pas le titre d’un film psychologique français qui se passe dans le VIe arrondissement avec Mélanie Laurent, mais une formule de politesse qui remplace désormais « dont acte » . Variante: « Pars vite et reviens tard, ne t'inquiète pas, je vais bien, mais je n'irai pas danser ». Voir ASAP.

Jouer : Passer des mp3. « Je joue chez Foune ce soir. Tu passes ? »

Juste : 1. grammaire : Nouvelle virgule. « Quand tu y penses, juste ce mec est improbable » 2. partying : Situation financière du mardi matin.

Kawai : A l’instar des sushi bars français, ce mot n’a aucun rapport avec quoi que ce soit qui viendrait du Japon.

Keugré : A ingéger de préférence à Répu ou Pigalle, et sans oignons en cas de bise. NB : si l'on se retrouve avec un grec, un lundi, à 20 heures devant le JT de M6, tout abandonner et s'imposer un blackout sur le champ.

Lever (quelqu'un) : Tomber bien bas. 


Like dis : Toujours prononcer D pour le "TH" américain. Ainsi les gens croient qu'on est ghetto alors qu'en réalité, on pratique le hype-slang-yogourt depuis le premier Tupac.

Liste : Terme polysémique. 1. « Tu me mets sur la liste hein ?» = « Hors de question que je paye pour ton concert d’electronicasse-couille ». 2. « Je t’ai mis à +3, comme ça si tu veux venir avec des copines... » = « Je souhaiterais gangbanger tes amies ». 3. « Je sais plus si y a une liste » = « il y en a une, et j’ai oublié exprès de t’y mettre, toute façon je vais pas me traîner toute ma vie mes vieux potes maintenant que je suis passé dans Taratata ».

Lundi soir : Le week-end du branchet couvre une période allant du mercredi soir au lundi soir. Le mardi soir peut également faire partie du week-end, mais tout dépend du lundi soir. Voir apéro, rehab.

LSD : Shot de Vodka / Get 27. Surnommé ainsi parce que dès le quatrième, on devient immanquablement un hippie mangeur de petites fleurs.

Mariage : Enterrement. S'y rendre vêtu de noir pour exprimer dignement le deuil d'un potentiel fuck buddy.

Ma parole : Malheureusement différent de l'expression d'entrain du Sud, mais prononcé en terme de promesse :  « Ma parole on va changer l'industrie du disque ./ Ma parole y a Lindsay Lohan au Baron je vais la lever ».  Synonyme : mensonge éhonté.

Ma gueule : Interjection fraternelle entre hipsters. Possède l'avantage d'ouvrir et de fermer la conversation en un temps record et avec symétrie, steuplé. « Ouais ma gueule, ouais ». Variante 11 000 verges : « Ouais ma ghoule ouais ».
 
Mainstream : Flux masculin. Voir réseau.

Ma poule : Désigne mon pote avec qui je ne coucherai jamais, à la différence de mes cops ringardes qui fantasment encore sur les garçons qui se font la bise façon Miami Vice. Variante : « Mon poulet ». Astuce : effet garanti en décrochant son téléphone dans des endroits à dominante conservatrice.

Mate : « A 13 h, 13 h, 13h, mate, mate, mate, mate, c’est un 17 ». Attention : ne jamais utiliser le verlan « téma », pour éviter de laisser penser que vous regardez Arte.

Mate : (angl.) Fuck buddy Erasmus avec qui on a habité.

Mec (mecton, mec mec) : Interpellation entre filles qui vivent à la dure, boivent comme des cow-boys, fument comme des gitans, baisent comme des playboys et tiennent à ce que tout le monde le sache. Ce qui est d'ailleurs assez masculin comme attitude. Voir gros.

Même pas avec un bâton : Se dit de la fiancée de longue date d'un ami très musclé, qu'on ne toucherait même pas avec un bâton. Faux ami : la personne « no way ».

Meuge : Gramme, pour les vaches.

Mes couilles : Nouveau et caetera.

MILF : Le MLF met enfin les points sur les I.

Moune, Régine : On ne dit pas « chez » Moune ou « chez » Régine, mais « A » Moune, « Au Régine ». Ceux qui connaissent la nuance se distinguent donc de ceux que le physio ne laisse pas rentrer. Si on veut faire fuir une vieille date, le "J'aimerais bien essayer de faire un tour à le Chez Moune" fait ses preuves. NB : A ne pas confondre avec le petit surnom de mamie.

MySpace : Meetic des zicos (2005-2006, †). Tué par l’option « poke ».

Nevermind : Expression d'élégance qui consiste à ne pas paraître effondré quand un interlocuteur ne comprend pas de quel groupe de grunge vous parlez.

Nice :
Chouette et distingué, comme la ville homonyme. S'utilise aussi simplement pour reprendre sa respiration en opinant du chef dans une conversation qu'on ne comprend pas tout à fait.

Nigga : Petit sobriquet affectueux dont s'affublent les blancs.

Nirvana : Toujours utilisé avec « revival ». Etre « dans une phase de revival Nirvana » est un mood qui revient plusieurs fois par an, ce qui est contradictoire avec le principe même du revival, ce qui est cool.

No way : Ou no fuckin' way, si vraiment, il y a no way du tout.   

Nymphomanie : Trait non distinctif de la société branchette (smiley ironique).


Par Cyril 2Real et Manon Troppo // (c) Marco Dos Santos.

 

Lire:Parlez-vous le Branchet ? 1, 2, 4, 5.