Off : « être en mode off ». Eteindre son putoscope (clignotant de disponibilité sexuelle) pendant quelques jours.

On se tient au jus : Se dit vers 19 heures au téléphone concernant le déroulement de la soirée entre des gens qui n'en n'ont absolument pas besoin puisqu'ils fréquentent irrémédiablement les mêmes 3 bars de Paris et finissent toujours par se tomber dessus.

On va dire : Non merci, tu viens déjà de le dire. Tu vas le redire du coup ? Voir J’ai envie de te dire.

Opé : 1. (adj.) Pouvoir mettre un pied devant l'autre et recommencer sans se vomir dessus. « T'es opé pour donner ton adresse au tacos, là, ou tu vois flou ? ». 2. (nom commun) : Expédition consistant à aller acheter des substances pour tout un groupe d'amis. « C'est au tour de qui de se faire une opé ? ».

Open mic : Micro malheureusement ouvert.

Open relationship with : Mention permettant de dévoiler l'identité de son meilleur ami sur les réseaux sociaux.

Openspace : syn. : Salo(o)n.

Orelsan : Néologiste à l’Opinel.

Oui : Ne s'utilise plus que par texto (orthographié alors « ») car remplacé dans le langage courant par grave.

Out : Se dit de ceux qui utilisent le mot « ringard ». Voir éventé.

Out of my mind : Voir dans ton cul.

Ouzo : Vodka d’invertis. Voir Saké.

Overdose : A pour conséquence d’effacer le numéro d'un ami qui gère mal le rapport shots/textos.

Over the top : Désigne le fait d’être en mode « je vous prends toutes au bras de fer ce soir ».

Oxox : XOXO en verlan. Voir date.

Package : Réussir à bien manger et bien boire ou à faire l'amour bi-goût (devant/derrière).

Parano : Impossible à définir de peur que quelqu'un ne vole la définition.

Pas top : Vraiment à chier.

Peace : Hug virtuel.

Peta : Subtiliser un manteau de fourrure à quelqu'un.

PD : Doit exclusivement désigner vos amies hétérosexuelles. Voir mec.

Physio : Toujours demander si tu le connais toi.

Pigalle : Place de Paris où les catins sont maintenant habillées avec des T-shirts à imprimés animaliers (loups, dauphins) au lieu des strings léopard d'antan.

Pillule : L’amie Ricoré des lendemains branchets.

Pim’s : Garçon enrobé de chocolat mais constitué de gélatine orange à l’intérieur.

Poker (soirée) : Moyen de contraception efficace à 100 %.

Poppers : Produits symbolisant l’euphorie des premières heures de l’Ouverture.

Pornhub : Wikipédia branchet.

Pot : Pourri en général.

Poutrasse : Drogue de synthèse ou fille de mauvaise vie.
N.B. : Attention donc aux quiproquos quand on demande « il me faut de la poutrasse, tout de suite, j’ai des Eu ».

Poutrer : Faire l’amour de manière un peu rosse, en Normandie.

Pratiquante : Sodomite.

Pute : Adjectif qu'utilisent les filles pour qualifier une autre fille possédant une plus grosse poitrine. Les hommes préféreront dire « femme de ma vie ».

Race : Toujours celle d'un autre ou celle qu'on se colle. syn. : minasse.

Rehab : Courte période de mise au verre située entre l'apéro et le black out.

Relourd : Verlenvers de lourd. Le verlan « relou » est considéré comme relourd aujourd’hui.

Rentable : Se dit d'une personne sans intérêt mais qu'on fréquente intimement simplement parce qu'il a ses entrées partout et qu'il connaît les Ratatat par exemple. L’individu rentable peut être aussi appelé « pass ». Ex. : « Ton mec il est rentable ou pas ? / Attends, grave, c'est mon pass pour les backstage de RES cette année ».

Represent ! : Catchword pour étudiants d’école de commerce, prononcé en général au climax de la soirée d’intégration à l’ESC Béziers : le barrage de sein.

Réseau : Maillage urbain des fuck buddies actifs. « J’ai pas de réseau ce soir ».

Réssoi : Mini-boum pour adultes. Ça catapulte, tu peux venir en étant sur d'avoir 10 minutes d'eurodance et si tu viens avec que de la bière, c'est OK parce que les hôtes ont acheté des bouteilles de Zub pour les invités.

Saké : Vodka du trottoir de la rue Sainte-Anne. Voir shot.

Salement : A proprement parler : excessivement. Ne doit s’utiliser que de manière méliorative : « Je suis salement fan ».

Scorer : Jouer à touche pipi avec un maximum de targets.

Sérieux : Synonyme de « ah ouais non mais là c'est limite trop pour moi mec ». Sa prononciation est ordonnée au degré de sexyness de la personne que l'on vient de croiser dans la rue. « Non mais t'es sérieuse là ? ».

Sexoche : Personne sexy et moche.

Sexodrome : Toute réssoi qui dure un peu tard, voire tôt, DOIT se finir au rayon « mature et/ou nains » du Sexodrome, à Pigalle. De préférence en présence de l’artiste transformiste Badabou (RIP).

Sheitan : En raison de son origine asiatique, ce terme passe mieux que « j'ai le démon » pour l'homme des bois fraîchement débarqué dans la Ville Lumière. Malheureusement, en raison de l’existence du film homonyme, il est aujourd’hui totalement interdit de l’employer.

Shot : Format très prisé par la pucelle Erasmus et par son premier bourreau qui le lui offre en buvant un demi. Mais ça elle est trop pucelle pour le voir venir et de toute façon elle ne parle que le danois. Si le bourreau tient à ce que la victime ne porte pas plainte le lendemain, il opte pour sa variante LSD.

Son : Complété par « gros » ou « petit », ce terme désigne une grosse ou petite tuerie musicale. Pour ne pas froisser son interlocuteur, on le transformera par « sympa ton track ».

Soft : Jus de fruit accompagnant un alcool fort. N’en demander qu’en cas de doute sur alcoolisme de votre interlocuteur, car vous vous préférez tout pur en vrai, mais c’est la honte.

Spé : Définit une personne proche de l'impropable mais bénéficiant de ce petit quelque chose intriguant qui nous pousse néanmoins vers elle : championne d’Ile de France de mâchoire prognathe, autiste mondain(e), ex-fuck buddy transgenre, etc.

 
Par Cyril 2Real et Manon Troppo // // (c) Marco Dos Santos.

 

Lire: Parlez-vous le Branchet ? 1, 2, 3, 5.