Recherche

News

Peltag: Courrier du Lundi - Branché Vanilla

Lundi, 05 Septembre 2011

Chère Peltag,
J'implore ton aide et fait appel à ton jugement toujours si mesuré, efficace et juste. Je suis un homme d'une trentaine d'années, j'ai un style contemporain, j'aime acheter des vêtements basiques mais de qualité à la coupe intemporelle, si possible de fabrication française et dans des matières nobles.


Comme d'aucuns disent que j'ai un look plutôt chiant, j'ajoute une touche modasse à mes tenues en choisissant des chaussures au choix british chic (des mocassins à glands), street (des baskets montantes) ou décalé (des chaussures bateau). Dans cette dernière catégorie, j'aimerais ton avis sur les slippers qu'on voit un peu partout dans les vitrines de la rue Vieille du Temple. Que faut-il en penser ? Puis-je les adopter ? Bien à toi, Roland.
 
Cher Roland,
En effet les slippers sont parmi les chaussures phares de cette rentrée. Pour nos amis ignorants (et ils sont nombreux à lire ce courrier, je vous assure), les slippers sont des sortes de chaussons, qu'on peut porter en extérieur ou intérieur, et qui s'enfilent (du verbe "to slip something into something", glisser quelque chose dans quelque chose, sans connotation sexuelle, espèces de pervers dégueulasses). Ils sont en général assez larges et ont un talon d'environ 2 centimètres, ce qui en fait une chaussures très confortable (chausson oblige), à porter en toutes circonstances.

On en trouve aujourd'hui de toutes sortes : vernis, en tissu, en cuir, avec des imprimés, agrémentés de pompons ou d'une jolie broderie, comme la paire qui illustre ce courrier. Les femmes aussi bien que les hommes en portent et se donnent ainsi une élégance toute aristocratique, car si ce modèle a beau se démocratiser, il n'en reste pas moins très attaché à une image de vieux riches à manoir qui appellent leurs femmes de chambre en tirant sur une sonnette suspendue au plafond.

C'est d'ailleurs pourquoi je pense que vous pouvez sans crainte adopter ce nouvel accessoire qui, transposé dans ce que vous décrivez de vos conditions actuelles de vie (jeune riche à appartement haussmanien qui sonne sa femme de ménage via l'appli Shiva pour Iphone), vous permettra de vous épanouir pleinement. Cependant, ce n'est pas dans la catégorie "décalé" que je placerai ce nouvel atout de vos looks "que d'aucuns disent chiants" (et que je qualifierais bien plutôt d'empoisonnants), car je parie qu'il se fondra avec naturel à votre look de branché vanilla, au bon goût ordinaire d'un look sans autre saveur que celle d'une bougie parfumée à la figue.

PS : Marie-Louise, j'ai bien lu votre question, mais elle est un peu chiante, non ? Non mais parce que c'est pas fastoche d'inventer des blagues sur des sujets sérieux (comme les ceintures), j'aurais été obligé de vous insulter très fort pour rendre mon papier comique. Prenez donc exemple sur Roland pour reformuler votre question, vous voulez bien (ie me lancer des fleurs puis vous ridiculiser, c'est une méthode qui marche très bien) ?


Par shiningrubis*** 
 

Posez votre question look à la Peltag, la Police européenne du look, de la tendance et de l'avant-garde, en envoyant un à email à : [email protected] . Merci de ne pas nous faire part de vos problèmes existentiels ni de vos ennuis amoureux dont nous n'avons que faire, mais d'envoyer uniquement  vos questions concernant le look, la mode, la fashion, le style, en moins de 300 caractères, en français, et sans abréviation type texto ou autre style de jeune.



Articles du même auteur


Articles relatifs :

Est-ce que ce monde est vestimentairement sérieux ?

Peltag: Courrier du Lundi - Short

Les prophéties mode 2013 de la Peltag


Commentaires

Les commentaires sont modérés.
  • mais non - Lundi, 05 Septembre 2011

    pas d'accord pas d'accord!

Nom :

Email :

Titre :

Message :

Êtes-vous un robot ?

(vérification: oui ou non)

derniers articles plus populaires