UNE"Mignon, petit, adorable, vulnérable ou encore drôle ne sont pas les adjectifs habituellement associés au “grand et puissant Pénis”. Lorsque l’on regarde ces minuscules créatures, se décontenançant devant la caméra comme des animaux craintifs, il est difficile de les imaginer, ébranler des pays, en conquérir d’autres ou s’érigeant en héros. " 

Ainsi le projet "Little Monsters" s'attache-t-il à déconstruire le mythe du phallus érigé vers les étoiles, et participe à une vision salvatrice d'une masculinité autre,  débarrassée de ses diktats de performance et d'hyper virilité.

Non pas honteux ou laids, ces petits pénis mous et rabougris nous renseignent autant sur l'homme qu'une trique des grands soirs.

Nous ne pouvons que saluer le parti pris d'Hervé, l'homme à l'origine de cet exercice photographique dont voici quelques extraits  : 

georg_2-copyMG_1807-copyMG_8349simon_3-copy

 Le site Little Monsters est ici