Recherche

Portfolio

Arnaud Pagès

Dimanche, 15 Juillet 2007

 

Présentation ?
Arnaud Pagès : Je m'appelle Arnaud Pagès, je suis peintre, je vis et je travaille à Paris.


Tes influences ?


Arnaud Pagès : Elles sont variées, elles vont de Keith Haring en passant par Picasso, les toys, le graffiti... Mais c'est dans la bande dessinée que j'ai fait mes premières armes et ce sont des dessinateurs comme Philippe Druillet, Enki Bilal ou encore Moebius qui m'ont donné envie de devenir un artiste.


Comment as-tu rencontré l'équipe d'Hardcore Session et que t'a apporté cette collaboration ?


Arnaud Pagès : J'ai fait une première expo avec l'équipe d'Hardcore Session fin 2005 rue Grenéta à Paris, qui s'était très bien passée. C'est une marque que j'apprécie et avec laquelle je partage beaucoup de valeurs. Je voulais peindre sur des vêtements depuis longtemps, donc c'est tout naturellement à eux que j'ai soumis en premier ce projet. Et ils ont tout de suite accepté. On a donc a monté "Artware" avec l'ambition d'en faire une exposition itinérante. Après avoir commencé à Paris, nous sommes allés à Metz, Londres et Hong Kong. Pour un artiste, peindre sur des vêtements est toujours quelque chose de très intéressant. Cela permet de se remettre en question, de changer de support, de faire entrer la peinture dans la vie des gens. Aujourd'hui, en 2007, il faut que la peinture redevienne un art démocratique afin que les gens s'intéressent de nouveau à elle. Travailler avec des marques de vêtements rentre dans cette logique. C'est tout le sens de ma démarche.


Quelles différences majeures fais-tu entre le public asiatique et le public francais ?


Arnaud Pagès : A Hong Kong, les gens sont beaucoup plus ouverts d'esprit, très attentifs à ce qui se passe en matière de création. Hong Kong est véritablement un épicentre qui mélange les cultures orientales et occidentales, qu'elles soient japonaises, américaines, européennes ou chinoises. Il y a un dynamisme et une énergie incroyables. Pas du tout comme ici. Paris ressemble à une ville du moyen-âge en comparaison ! Nous sommes en train de prendre beaucoup de retard - du moins en matière de création - sur cette partie du monde.


L'avenir ?


Arnaud Pagès : Avant tout, il y a un rendez-vous très important le 20 septembre chez Artoyz. C'est la clôture de "Artware" à Paris. Nous bouclons la boucle. Pour l'occasion, nous avons monté un événement Artoyz/Artware. Je pense qu'il y a une complémentarité évidente entre notre univers et le leur.


++ Myspace.com/expoartware
++ www.myspace.com/pagesarnaud

 

Propos recueillis par G.Ds

 



Articles relatifs :

Elger

Paris sous les bombes

Speedy Graphito


Commentaires

Les commentaires sont modérés.

Nom :

Email :

Titre :

Message :

Êtes-vous un robot ?

(vérification: oui ou non)

derniers articles archives