La Kitsch


ID : L’autre nom de la Kitsch pourrait être  la « Tumblr », tellement elle réunit ce qui s’y fait de mieux en ce moment. Elle collectionne les trolls, les poneys, les bisounours, et autres Popples depuis longtemps donc autant dire que les tendances pastel et licorne, pour elle, c’est pas nouveau ! Elle adore les 90’s, donc les teen movies avec Drew Barrymore, les anneaux dans le nez, et les skaters. C’est une apôtre du mauvais goût mais les choses ringardes font bien sur elle. La Kitsch est cultivée, même si elle porte des t-shirts Iron Maiden sans jamais les avoir écoutés. Elle aime bien les messieurs avec des chemises à carreaux.

Uniforme : t-shirts avec des loups, des chats, des indiens, Eminem ; short en jean, collant, n’importe quelles chaussures avec des plateformes (surtout des creepers), piercings, cheveux arc-en-ciel ou pointes décolorées, trucs fluos, méduses, socquettes à volants, fourrures, make-up avant-gardiste, tresses, bracelets en plastiques, vestes en jean customisées, combis à fleurs, leggings étoilés, sneakers (Vans), nail art kawai…

Pourquoi on l’aime : Elle s’amuse.

Pourquoi on la déteste : Son rouge à lèvres violet foncé et son look grunge/décalé peuvent parfois inciter à la haine. Elle trouve les meilleurs trucs à Guerrisol.

Who ? Heydickface, La Gazette du Mauvais Goût, Le Happy, Le Yurkiblog, Coline Bach, Self Constructed Freak

 


La Luxe


ID : La Luxe a réussi. Elle a 300 commentaires minimum sur chacun de ses posts, dans plein de langues différentes. D’ailleurs son blog est en français/anglais/espéranto, et souvent, on oublie que cette petite maline était sur over-blog et que son header était naze. Elle est là depuis longtemps, et elle a su dépasser ses congénères par un sens du style particulier, et, il faut l’avouer, un bon graphisme. Chaque post est accompagné d’un texte succinct mais destiné à la rendre sympa et de poses « naturelles », genre regardez, je suis marrante.

Uniforme : T-shirt loose, croix inversées, trucs panthères, boots Zanotti, escarpins Miu Miu (on lui a envoyé, merci Miu Miu <3 !), sac Mulberry, vernis Essie, teddy, veste Rick Owens (trouvée dans une friperie suédoise), pull H&M, ballerines Repetto, paire de Dolfie, Minnetonka bleu fluo (ramenées de NY <3 !) bracelets cloutés, beaux cheveux (lissage offert), mani/pedi slim bicolore, robe JC/DC, bracelet Hermès mélangé avec une montre Casio elle-même mélangée avec des joncs pas chers et des bracelets brésiliens…

Pourquoi on l’aime : Elle est jolie. Elle est bien habillée. Elle vend du rêve.

Pourquoi on la déteste : Parce que cette sal*** vit de son blog (qui commence à devenir un réplicat du site Net-a-porter) ! Et qu’on salive devant sa penderie. Elle vend du rêve intouchable, pour nous pauvres smicardes qui sautons de joie quand on a un sac en tissu gratos à une soirée.

Who ? Le Blog de Betty, Karla’s closet, Fashion Toast, Man Repeller, Glamourai, Beckerman Bite Plate, Luxirare

 


La Bizness


ID : La Bizness est un produit jumeau de la Luxe. Elle vit aussi de son blog, et en plus s’en donne à cœur joie dans tout ce qui est partenariat. Si on est content pour celle qui lance sa collection de vêtements/chaussures/accessoires (on vit sa réussite par procu), on est vite hilare devant celle qui fait des vidéos pour telle ou telle marque, en mode hauling payé. Et si certaines sont trop mignonnes, il y en a d’autres franchement niaises : qui n’a pas envie de filer des mandales à une dinde trop contente de promotionner des t-shirts Sandro à cent boules ?

Uniforme : Edgy et comfy, mais sinon, plus ou moins pareil que la Luxe. Des choses pas chères (I’m still Jenny from the block) avec des choses chères (oui mais je gagne ma vie maintenant), des choses stylées. Et des choses abusées des fois aussi (fourrure tricolore, veste de Michael Jackson, statement shoes alambiquées).

Pourquoi on l’aime : Parce qu’on la respecte un peu quand même rapport que c’est une femme d’affaire quoi. Des fois même elle met des likes sur nos comments énamourés sur facebook.

Pourquoi on la déteste : Elle a changé. Elle est moins accessible. On en peut plus de voir des photos de ses brunchs à 35 eu, de ses name-droppings (« aujourd’hui j’ai pris le thé chez Karl, trominion ») et de ses « Tombouctou J-320 !!! Trop hâte, j’en ai bien besoin ».

Who ? Big Beauty, Cherry Blossom Girl, Blonde Salad, Sea of Shoes, Garance Doré, Le revue de Kenza.

 


La Arty


ID : Sur un malentendu la Arty n’était pas vraiment blogueuse mode, mais plutôt genre, blogueuse photo ou un truc comme ça. Quelqu’un qui voulait partager sa passion, son « travail ». Mais bon comme elle est stchylée, elle a « percé »… Elle nous fait donc partager son univers et ses tenues, ainsi que ses projets d’écoles d’art « pour cette série on s’est basés sur l’onirisme qui se dégage du geste et du sourire pour.. » RRRRRRR (dodo).

Uniforme : Débardeurs American Apparel, filtres N/B et sépia, plumes, colliers, tiens, un téton, longues robes, nature,  regard profond, croquenots Jeffrey Campbell, plumetis, chemise Equipment, peignoir en soie, rousseur, jambes fines, tête en pagaille, eye liner noir…

Pourquoi on l’aime : Son blog nous vortexe. On a envie d’acheter des bouquins sur Man Ray et les pré-raphaélites, de se faire la bio d’Anaïs Nin.

Pourquoi on la déteste : Son blog nous vortexe, elle rentre trop dans son personnage, elle se plaint trop des haters.

Who ? Adeline Rapon, Pandora, Cherry Blossom Girl

 


La Mignonne


ID : La Mignonne est trop mignonne, on ne peut pas lui en vouloir. Elle pose sur la pointe des pieds, avec des sourires taquins et des habits colorés, son petit sac sur l’épaule. Elle est accessible. Elle fait des posts sur les bons diners et les nouvelles cupcakeries. Elle peut venir de province. Des fois elle fait des fautes d’orthographe. Il arrive que son travail n’ait rien à voir avec la mode, alors on se dit « ébé ! ». Il arrive aussi qu’on entraperçoive des photos de son bébé ou de son mariage.

Uniforme : Tout un tas de fripes, et de trucs mignons de chez Inditex (Stradivarius, Zara, Berschka), besaces satchel, bo dénichées sur Etsy, chaussures Chie Mihara (c’est cher mais on est tellement bien dedans), slim Levi’s, macarons, manucure triangle, vélo, voyage à Stockholm, tasses pantone, doudou en chanvre bio (pour son bébé si elle en a un), chemisettes loose, rose saumon, chino moutarde…

Pourquoi on l’aime : On pourrait être elle.

Pourquoi on la déteste : Faut qu’elle arrête de se prendre pour un Guide du Routard en plus Stchylé. Et de dire « Hello les filles ». Et de nous parler de l’achat de son nouvel objectif.

Who ? Pauline Fashionblog , Cookies, est une cuillère à absinthe, Le Monde de TokyobahnbaoHello it’s Valentine, La Méchante

 


La Bon Plan


ID : La Bon plan fait un peu partie des reines-mères. Elle, son crédo, c’est les bons plans : elle fait tourner les ventes privées, les codes de réducs, les super-pièces-trop-fashion-en-ce-moment-chez-le-suédois, et tutti quanti. C’est une fashion warrior. Elle adopte toutes les tendances, et sait les adapter à sa sauce. Après, elle s’en fout, quand elle aimera plus son slim jaune, elle sait qu’elle le revendra. C’est la magicienne du vide-dressing, d’ailleurs elle en organise limite tous les week-ends.

Uniforme : Slim jaune, imprimés zèbre, tonne de bracelets, tonne de sautoirs ésotérico-funky, sac de sa ligne de sacs, compensées Isabel Marant, vernis OPI, blouse Marc by Marc (vente privée), perfecto, sac Dreyfus, bague YSL (édition limitée)…

Pourquoi on l’aime : Elle est marrante.

Pourquoi on la déteste : Elle nous a soulés (trop longue son histoire pour nous expliquer comment elle a réussi à avoir son sac d’amour après avoir fait 3 boutiques et supplié son fiancé d’en financer le tiers). On sait déjà qu’elle va s’acheter les compensées Isabel Marant dans tous les coloris et aller chez H&M pour pécho un truc Marni.

Who ? Punky B, Mariluvpink, Sushi Pedro, Balibulle, Et pourquoi pas Coline

 


La Chelou


ID : Dans l’océan des Internets, il n’y a pas que des pouffes bien habillées et des minettes en creepers triple sole : il y a aussi des personnes qui n’en ont rien à foutre de rien et qui ouvrent un blog pour écrire tout ce qui leur passe par la tête et qui au début est destiné à un très petit public (les parents, les 3 meilleures copines). Ceci dit, comme cette personne est un génie, elle ne va pas tarder à être remarquée, et contactée pour aller au défilé Tsumori Chisato ou écrire la préface du prochain numéro de L’Officiel (parce qu’elle est vraiment très érudite).

Uniforme : Robe sur bermuda sur legging, derbies d’homme, Comme des Garçons, pièces 70’s, mise en plis, Tolstoï, fleurs dans les cheveux, sac vintage Liz Claiborne, robe Courrèges (héritage de Maman), plateformes bizarres (sorte de néo-Nobox), velours côtelé, eye-liner jaune, perles, badges…

Pourquoi on l’aime : Elle n’a (presque) pas fait un blog pour montrer ses achats pathétiques… Ou elle est vraiment spécialisée dans un délire en particulier.

Pourquoi on la déteste : …mais elle nous parle de ses barrettes Hello Kitty/de son prof d’anglais/du look dandy d’untel qu’elle a croisé au Pitti Uomo qui lui rappelle ce personnage de Victor Hugo qui par ailleurs lui fait également penser à Armand dans Entretien avec un Vampire =====> c’est une tête d’ampoule.

Who ? Rookie, Style Bubble

 


La Vintage


ID : La Vintage ne vit que par et pour le vintage. Elle passe son temps dans les marchés, brocantes, vide-greniers, friperies, etc, dans le but de trouver des pièces uniques et qui sentent bon la naphtaline. Elle est douée, maligne, espiègle, et souvent son fiancé est comme elle, ou tatoué old school (ce qui reste quand même vintage).

Uniforme : Du pur vintage. Des robes à fleurs avec des cols et des longueurs improbables, des petits pulls en laine, des babies de mémé, des chaussettes hautes, des petits chapeaux de paille, des petits sacs en cuir, des manteaux d’Audrey Hepburn, des gants, de la dentelle…

Pourquoi on l’aime : Incroyable comme cette fille sait chiner et s’habiller avec des trucs que on dirait pas.

Pourquoi on la déteste : Pourquoi sur nous cette robe nous ferait direct ressembler à une héroïne de Beignets de Tomates Vertes ?

Who ? Steffy, Sally Jane, Fashion Forestry

 


La DIY


ID : La plupart du temps, on a pas trop de raisons de détester la DIY. Car elle nous inceptionne des trucs cools qu’on peut faire, et ce sans relire 48 fois le mode d’emploi. Même qu’on y arrive sans trop rater. La DIY a fait « une école », ou alors elle devrait en faire une. Elle se fait souvent streetstyler. On l’a déjà croisée au Starbucks de la rue des Archives avec un sac Freep’star mais on a pas osé lui parler.

Uniforme : Celui de la Vintage+la Bon Plan+la Mignonne+la Kitsch.

Pourquoi on l’aime : Merci les DIY faciles et l’absence de textes gnangnans.

Pourquoi on la déteste : Euh je sais pas pourquoi mais en fait je me sens pas de sortir au-dehors avec cette couronne de fleurs géantes avec des clous.

Who ? Love Aesthetics, You make fashion, Make my lemonade.

 

Par Jeanne Calment // Crédits photos : la Chelou par Susie Bubble, la Vintage par Nicole Eymard,  la Bon Plan par Coline, la Mignonne par Pauline, la Arty par Adeline Rapon, la Bizness par Chiara Ferragni, la Luxe par Leandra Medine, la Kitsch par Self Constructed Freak, la DIY par Ivana Carpio.