Alors que se passe-t-il au moment de l’adolescence quand tu te rends compte que cette salope de Barbie ne te répond plus ? Soit tu passes à autre chose en te disant « Fuck off la société de consommation », tu achètes un t-shirt Che Gevara, tu te dis que tu vas devenir féministe et que cette vision de la femme est un scandale, soit tu gardes ton âme d’enfant, tu regardes ta poupée inanimée pleine de nostalgie-la larme à l’œil, ou troisième option tu décides qu’ après tout ce qu’on t’as foutu dans la tête, faudra pas faire le choqué si toi aussi tu veux prendre la forme d’une poupée.

C’est donc cette troisième option que nous allons explorer. Ces derniers mois, Internet a révélé plusieurs jeunes filles aux allures de poupées plastiques. Entre chirurgie esthétique, de sérieuses compétences en maquillage et une expertise du logiciel Photoshop, les photos de ces jeunes filles à cheval entre réalité et fantasme ont fait le buzz sur la toile. Dans cette tendance « poupées vivantes », nous avons pu distinguer trois types : les poupées Manga, les poupées New Age et les poupées Barbie.

 

 

LES POUPEES MANGAS

Les poupées Manga sont des jeunes filles qui s’inspirent de la culture japonaise et qui veulent à tout prix ressembler à des personnages de manga. Les poupées Manga ne semblent pas avoir touché à la chirurgie esthétique mais sont très clairement des pros du maquillage. Elles ne s’en cachent pas, proposant des tutoriels de maquillage sur You tube. Elles ont tendance à ne pas assumer l’utilisation quelque peu abusive de Photoshop pour parfaire leurs allures irréelles et comme toutes les « poupées vivantes » elles font planer le doute entre réalité et mirage.

Kota Koti est sans doute la plus célèbre. Cette jeune fille Américaine semble être la parfaite incarnation d’une héroïne de Manga ou d’une poupée en silicone. Yeux immenses, peau de porcelaine, jambes de rêve et look d’écolière, elle se fit connaître en uploadant une photo d’elle sur Tumblr.

Elle commença alors à faire des tutoriels beauté sur Youtube, vidéos qui atteignirent près d’un million de vues. Bien entendu, quand on séduit grâce à son physique, les fans apparaissent mais aussi la controverse. Son passé resurgit. Sœur de Kiki Kannibal, adolescente qui fut E-famous sur Myspace en 2006, Kota Koti s’exposait déjà sur le net sous le nom de Dakota Rose du haut de ses 12 ans, empruntant le look emo-trashy de sa sœur, loin du look de poupée qu’elle cultive aujourd’hui.

Devenue une célébrité au Japon, la jeune fille est récemment apparue dans un show télévisé, où elle ne ressemblait pas exactement à ses photos. Le visage plus large et les traits plus humains, elle s’empressa de retirer la vidéo du web lorsque ses fans commencèrent à la soupçonner de n’être qu’une illusion.

Du coté de l’Asie, Wang Jiayun, une étudiante Chinoise devint connue sur le web du jour au lendemain grâce à des photos téléchargées sur Sina Weibo, le twitter chinois. Son look de personnage de jeux vidéos lui valu la fascination de millions d’internautes.

Le secret de son look fut révélé le jour où des photos naturelles, sans maquillage et sans effet Photoshop, furent partagées sur la toile. Sous les insultes, elle décida de fermer son blog et de retomber dans l’anonymat.

Dans le rayon des poupées manga, je demande Venus Angelic. Venus Angelic a 15 ans et vit à Londres. Elle est devenue célèbre grâce à ses vidéos You tube où elle explique comment faire des maquillages de poupées. Ce qui fait la différence entre Venus et une lolita quelconque, c’est sa voix. Il faut l’entendre pour y croire : une véritable voix de poupée Corolle qui aurait bu un biberon de lait au LSD.

 

 

L’Houraii Li est notre dernier spécimen du rayon Manga. Celle-ci vit aussi en Angleterre, elle est une pro des tutoriels beauté. Elle se revendique comme une Gyaru, sous culture japonaise. Complètement absorbée par son personnage, elle a légalement changé son prénom d’origine pour L’Houraii.

 

LES POUPEES NEW AGE

La poupée New Age est une fille qui explique son allure par un besoin d’accorder son apparence à son âme. « L’apparence est un état d’esprit » explique Valeria Lukyanova, aka Amatue.

La poupée New Age vient des pays de l’Est, et a un penchant pour tout ce qui est magique : les elfes, les fées, les miracles et la musique de méditation. Elle arbore parfois des tenues un peu futuristes. Sa taille est incroyablement minuscule et elle admet avoir fait de la chirurgie esthétique à petite dose et utiliser Photoshop bien que nous ayons tendance à la soupçonner de minimiser un peu l’affaire. Nous avons réussi à rentrer en contact avec la très sollicitée Valeria Lukyanova et à poser quelques questions à Anastasiya Shpagina.

Valeria Lukyanova est la plus connue des poupées New Age.)Elle est originaire d’Ukraine, est mariée et s’est fait connaître il y a plus de trois ans grâce à son blog et aux proportions exceptionnelles de son corps. Valeria est aussi une chanteuse. «  Je chante dans le style New Age » nous dit-elle (Valeria). « J’ai commencé à chanter enfant, je fais des vocalises. J’ai écrit ma première chanson à 7 ans. J’aime les chansons calmes qui parlent à l’âme. J’ai été inspirée par des groupes comme Deep Forest, Ametistitium, Enigma, Era, etc. » Valeria se fait appeler Amatue ou Felomena. « Amatue est le nom de mon âme et Felomena était mon nom dans une des mes anciennes vies sur cette planète. Ces noms m’ont été révélés lors d’une séance de méditation. » Quand on lui demande son âge, elle refuse de nous le donner. « L’âge n’a pas d’importance, ça dépend de l’âge que tu te donnes émotionnellement ». Sur Internet on peut lire tout et n’importe quoi à son sujet. Il se dit (que celle-ci)qu'elle ne mangerait que des fruits et qu’elle se nourrirait de la lumière du soleil. Quand on lui demande comment elle réagit aux commentaires parfois insultants sur sa personne sur le web et si ça l’embête qu’on la connaisse via son physique et non sa musique, elle nous répond que la mauvaise pub est finalement toujours la meilleure des pubs et que les gens sont attirés par la beauté physique avant tout. « Le look est un bonus » affirme Valeria. « J’ai les seins refaits » nous confie-t-elle. « Tout le reste est naturel. J’utilise les filtres Photoshop ». Et pourquoi souhaiter ressembler à une poupée ? «  Je suis une perfectionniste, une idéaliste. J’ai toujours voulu atteindre la perfection. J’aime travailler ma spiritualité mais j’aime aussi travailler mon corps. Je pense que l’intérieur doit être en accord avec l’extérieur ». Valeria donne aussi des cours de méditation. «  Je veux partager ma connaissance de cette pratique. Cette pratique m’a aidée à trouver l’harmonie, je veux donner ce pouvoir à d’autres. » On lui demande alors si elle pense que ressembler à une poupée est actuellement une tendance. Elle répond positivement « Je pense que tout le monde a soif de beauté. Les vêtements actuels ne mettent pas vraiment en avant la féminité. On a donc tendance à tomber dans les extrêmes. Je crois que créer de vives images pour diluer le gris du quotidien donne un peu de couleur à la vie, je ne vois pas le problème » conclue-t-elle.

Olga Oleynik aussi appelée Dominika 777 est la meilleure amie de Valeria. Elle est aussi designer de vêtements New Age, qu’elle fait porter à Valeria. Olga semble aussi avoir la poitrine refaite et vivre sur la même planète que Valeria. « C’est ma sœur spirituelle » affirme Valeria.

 

Sur Vk.com, le même réseau social qui a en partie révélé Valeria, nous tombons alors sur Anastasia Shpagina. Celle-ci ressemble incroyablement à Valeria à la différence qu’elle a les cheveux rouges et arbore un look un peu différent. Les deux filles se connaissent et s’apprécient. Elle aussi vit en Ukraine et ne souhaite pas me révéler son âge. «  Depuis que je suis petite, je vis dans un monde de conte de fées peuplés d’elfes et de sirènes. En grandissant, j’ai réalisé que ce monde n’existait pas, mais je préfère vivre dans ce monde-là que dans la réalité. » Quand on la questionne sur son apparence, elle nous dit utiliser beaucoup de maquillage, avoir naturellement une toute petite taille et envisager une rhinoplastie. Elle nous dit aimer l’œuvre du peintre Mark Ryden et la chanteuse Iamamiwhoami pour leurs univers magiques. Elle voudrait devenir une maquilleuse professionnelle reconnue. «  J’aimerais construire une maison dans les bois, où il y aurait plein de papillons. J’aimerais rendre le monde plus doux et plus magique »

 

LES POUPEES BARBIE

Les poupées Barbie se qualifient elles-mêmes ainsi. Blondes, les seins refaits, du rose à outrance, elles donnent tout pour ressembler trait pour trait à leur poupée favorite.

On ne sait pas grand chose de la Russe Anzhelika Kenova, si ce n’est qu’elle est la parfaite imitation de Barbie et qu’elle prend plaisir à cultiver la ressemblance.

Laura Catherine Vinicombe ne cache pas non plus sa passion pour la poupée. Elle se fait appeler Malibu Barbie Dolly. Elle a 22 ans, vit à Londres et travaille comme webcam-model. Elle ressemble à un cartoon et en est fière.

Nous finirons avec Angelyne, personnage précurseur de ce mouvement. Reine de la « self-promotion » avant l’ère Internet, elle acheta dans les années 80 des emplacements publicitaires pour y afficher des images d’elle-même. On ne sait pas exactement son âge, mais Angelyne doit au moins avoir 60 ans et n’a jamais abandonné son look de Barbie. Au fil du temps, elle est devenue une icône hollywoodienne. On peut l'apercevoir dans les rues de Los Angeles se balader dans une corvette rose, dans des tenues plus roses que roses.

A quand un sticker, comme sur les paquets de cigarette, qui indiquerait sur les packaging Mattel «  La vie de Barbie est une vie fictive. Ne pas reproduire ? » 

 

 

Dora Moutot.