Recherche

Reportage

Fight Club Version Mannequins

Jeudi, 10 Mars 2011

Décidément, New York est vraiment trop cool. Au moment où vous croyiez que la ville était complètement aseptisée, intégralement gentrifiée, voici qu'on apprend l'existence d'un de ces fight clubs clandestins, dans des bâtiments obscurs de Chinatown investis la nuit par des jeunes en quête d'un peu de sauvagerie. 


 
Une minute… Ha! Non, pardon. Erreur. En fait il s'agirait de combats entre mannequins, acclamés par une foule de hipsters et de gens de la mode. Et ces fight clubs comptent apparemment plus de photographes et de journalistes que de bookies et de fanas de boxe, à en juger par le nombre de papiers parus le lendemain dans la presse. Papiers qui me permettent de vous relater cet événement auquel je n'ai pas assisté.

Voyons. Tout commence donc apparemment par un event Facebook cryptique ou un texto codé donnant rendez vous le soir même dans l'endroit choisi - entrepôt, ce genre. 20$ l'entrée, 800 personnes environ, des meufs bonnes à grosses lunettes, des mecs à moustaches ironiques. Il ne s'agit pas ici de supposition, mais d'un constat effectué grâce aux 254 vidéo réalisées lors de la soirées. Pensez donc : devant ce cocktail "beauté+underground+boxe", ce serait criminel de ne pas faire de clip avec une typo qui tremblote, un ralenti au moment du punch, et une musique qui évoque bien la violence de la vie, comme I Wanna Be Your Dog.
 


Revenons à cet évènement et son inattendu public de branchés. "En effet, rapporte le NY Times, la majorité du public a entendu parler des combats sur un shooting de mode, ou par un ami mannequin". Sur le ring, en face des mannequins, on met des gens normaux, en général Chinois, Blacks ou Latinos, street fighters ou boxeurs amateurs. Devinez qui gagne? Ainsi donc Ian Jones, rapporte le NY Magazine, se fait dérouiller par Juan, un champion amateur mexicain. Pas non plus mort d'homme: l'arbitre siffle l'arrêt du combat bien avant le KO. Quand même.
Les deux organisateurs du fight club eux aussi sont de beaux mannequins. Il trouvent ça vraiment ironique que des types qui gagnent leur vie grâce à leur apparence viennent offrir leur beau visage en pâture pour quelques dollars (150 au premier combat, plus s'ils sont bons).
Le héros de ces "Friday Night Throwdown" est sans conteste Rockstar Charlie, présent depuis la deuxième édition - on est à sept - et jusqu'ici toujours victorieux.

Rockstar Charlie

A 20 ans, Charlie est une petite figure de "l'underground" qui a son portrait dans le New York Magazine. Quand il avait 13 ans, Charlie a été repéré dans le métro par une réalisatrice frappée par son sens du style, qui pensait sans doute avoir déniché son Hamony Korine à elle. Quel flair! Sept ans plus tard, il est devenu mannequin-puericultrice-boxeur, ce qui en langage Larryclarkien signifie "tenir vraiment un truc." Et même, il fume et boit de la bière. Et il garde sa capuche en intérieur aussi. Et dit des trucs du genre: “I wouldn't mind if my face looked more like a boxer's. It would give me some more character. I'm just like, ‘Come on, break my nose!"". Son crew, c'est les Biggunz, une bande de jeunes auto-qualifiée de "embodiment of NYC modern youth-few boundaries, much craziness, and lots of fun" dont la vie est apparemment une bande annonce permanente. "Mais pourquoi seulement une bande annonce?" pensez-vous avec raison devant, en effet, tant de modernité. Grâce à Dieu, sur le site Model Boxers, vous pouvez faire des dons pour que la vie de Rockstar Charlie devienne enfin le documentaire qu'elle mérite.

Questions : Pourquoi à NY même les bouchers doivent ils être branchés? Faut il préférer un mannequin-mannequin à un mannequin-boxeur? Vivement le coffee table book en tout cas.
 

Valentine Faure. En partenariat avec le blog NewYorkuptibles.

 



Articles relatifs :

Party Monster: Retour sur un Meurtre chez les Clubbers New-Yorkais

Mode japonaise: les nouvelles tribus

Des chaussures bipolaires


Commentaires

Les commentaires sont modérés.
  • rocksart siuol - Mardi, 15 Mars 2011

    ah la ok ! et si non quelqu'un a le titre de la seconde chanson qu'on entend ?

  • A - Lundi, 14 Mars 2011

    Ah ouais! Branchets Vs Hipsters, on fera ça à Belleville. Après faudrait faire Vice US Vs Brain, aussi.

  • Racout - Vendredi, 11 Mars 2011

    Le combats branchet contre hipster commencerait-il?

  • Vince - Jeudi, 10 Mars 2011

    En tout cas, Rockstar Charlie a une sacrément belle voix. Et puis, c'est un peu un true boxer aussi.

  • Pierre Bourbon - Jeudi, 10 Mars 2011

    Ce serait rigolo qu'il y en ait un qui n'entende pas le coup de sifflet de l'arbitre.

  • cha - Jeudi, 10 Mars 2011

    enfin un site qui se moque des branchouilles ! merci.

  • ah oui - Jeudi, 10 Mars 2011

    vivement la coffee tablebook!

Nom :

Email :

Titre :

Message :

Êtes-vous un robot ?

(vérification: oui ou non)

derniers articles archives