Lovers gonna love.

Ces taxidermistes qui transforment des culs de cerfs en créatures cheloues

Jeudi 21 juin 2018

Capture d’écran 2018-06-21 à 17.59.36

Dans des temps immémoriaux, un animal espiègle résidait dans de vastes marais aux confins des terres américaines. A cette époque-là, le respect des anciens et des traditions orales était de mise, l’autochtone et la bête des marécages vivaient en parfaite harmonie, l’humain chuchotait des secrets à  l'oreille de la créature et inversement. Mais à cause de la cupidité des chasseurs, cette dernière s'est éteinte. Aujourd'hui, on peut retrouver sa carcasse empaillée et exposée comme un trophée chez certains taxidermistes…

plop

A moins que la bête des marais n’ait jamais existé et qu’il ne s’agisse que d’une branche étrange de la taxidermie consistant à fabriquer des êtres hybrides à partir de trous du cul de cerfs. Cette pratique pour le moins étrange ne sort pas de l’imagination d’un Docteur Frankenstein qui serait resté coincé au stade anal ; non, il s’agit en réalité d’une manière de “laisser la créativité des taxidermistes s’exprimer”. Comme l’explique un certain Ryan Biracree à Vice, les chasseurs ne sont intéressés que par la tête du cerf, avec ses grands bois et ses yeux réprobateurs : le reste de son corps permet donc aux empailleurs de s’amuser un peu. Il s’agit malheureusement d’une forme d’art sur le déclin, mais vous pouvez fabriquer votre propre monstre en anus de cervidé grâce à ce tuto.

PS : Le rappeur Siboy s’est glissé dans cet article, sauras-tu le retrouver ?

(Source)

0




Votre anniv' dans un bar à Oberkampf < les 39 ans de Freddie Mercury

Jeudi 21 juin 2018

Alors que vos vendredi soir consistent le plus souvent simplement en un triste apéro rosé-cacahuètes au bord du Canal Saint Martin, la personnalité la plus flamboyante de la pop voyaient les choses en grand pour ses soirées. Pour la release party de l’album Jazz, le leader de Queen avait invité 500 personnes à une teuf où des nains portaient des plateaux de coke bolivienne et où les cocktails étaient servis par des barmans à poil. Ses anniv’ avaient aussi plus de gueule que vos trente ans dans un bar avec vos potes embarrassants complètement torchés. La preuve avec la vidéo de ses 39 ans (ci-dessus) qu’il a fêté en toute simplicité dans un club de Munich avec des guests de prestige habillés en dragqueens, des performers nus et des fontaines de champagne. Bonne fête de la musique à tous.

2

3_1

(Source)

0

Questions pour un Rockeur - Feu! Chatterton

Jeudi 21 juin 2018

loiseleurvignetteRappelez-vous : au siècle dernier, un genre de musique faisait son apparition dans les salles de concerts du monde entier. Débarqués avec des guitares, une odeur à en faire tomber un putois et un air énervant, les figures de ce nouveau phénomène, les "rockeurs", passaient leur temps à voler nos femmes, corrompre nos enfants et boire de l'alcool bon marché. Ces gens existent-ils encore à notre époque ? Les sales gosses de Feu! Chatterton tentent de nous prouver que oui et que les clichés n'ont pas toujours tort. Et pour toujours plus de déglingue, on les retrouve le 22 juin en DJ-set à la Folie Paris pour Brain présente le meilleur apéro de l'année 2 (un avant-goût ici).

Lire la suite >
0

On sait enfin qui est sur Google + : les nazis

Mercredi 20 juin 2018

Capture d’écran 2018-06-20 à 15.49.37

Alors qu'on pensait que Google + était mort cliniquement, plus vide qu'un meeting de Cambadélis, encore plus ringard que Copains d'avant, le réseau social connaît une nouvelle affluence. Des employés de Google forcés par leur employeur ? Que nenni. C'est l'extrême-droite qui est en train d'investir ce lopin de terre virtuel inhabité.  Puisque Twitter et Facebook ont resserré les boulons, les amoureux de la haine y migrent en masse d'après The Hill. Des communautés se sont constituées, allant de quelques membres à des centaines de milliers de followers. 

Capture d’écran 2018-06-20 à 15.41.18

Capture d’écran 2018-06-20 à 16.10.52

Capture d’écran 2018-06-20 à 16.32.09

Si le phénomène est surtout américain, d'autres pays ne sont pas épargnés. Les nationalistes français aussi se retrouvent sur la plateforme. 

Capture d’écran 2018-06-20 à 16.00.14

Chez Google, on a déclaré que l'on prennait très au sérieux le phénomène. "Nous reconnaissons que nous avons encore beaucoup à faire et nous sommes déterminés à nous occuper du problème" ont-ils même précisé. Et ensuite ? Surveillons les Skyblogs, la peste brune pourrait s'en saisir.

0