Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence : les nonnes LGBT nous parlent de cœur et de cul

Vendredi 24 février 2017

On est en 2012 lorsque tout à fait bourré, je rencontre Sœur Rose de Paname pour la première fois. Je lui propose un câlin de mec pété parce que j'ai lu quelque part que les Sœurs sont des personnes géniales, et qu'à ce moment-là, c'est une raison suffisante. De ce que je sais à l'époque, les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence forment une institution internationale qui date d'une bonne trentaine d'années. Ce sont des couvents non-religieux disséminés dans une douzaine de pays, militant contre l'homophobie et la transphobie, contre le SIDA, pour le droit des femmes, et de manière générale, pour que l'on foute la paix aux gens. Et cinq ans après cette première rencontre, surprise : tout n'est pas réglé.

0

Danny Boyle - L'interview culte

Jeudi 23 février 2017

Le 1er mars sort en France la suite de Trainspotting. Cette adaptation du roman écrit par Irvine Welsh, c'était le film coup de poing du réalisateur anglais Danny Boyle au milieu des années 90. Une heure et demie sous l'effet de substances diverses, la révélation Ewan McGregor, un roller coaster cinématographique qui avait marqué toute une génération et influencé pas mal d'autres films derrière. Vingt ans après, alors que Renton, Sick Boy, Spud et Begbie reprennent du service, il était donc naturel de réaliser une interview culte de Danny Boyle et constater au passage qu'il avait gardé la pêche.

0


La Rumeur – Les petits drames de Pigalle

Mercredi 22 février 2017

Sept ans après De l’Encre, Hamé et Ekoué ont repris leur caméra et sont allés filmer Pigalle, ses ruelles mal éclairées, ses nuits imprévisibles qui s’éternisent jusqu’au petit matin et ses figures qui tentent de faire bouger les choses tout en sachant pertinemment que rien ne change jamais vraiment ici. En marge du rap, qu’ils comptent bien réinvestir cette année avec un nouvel album à paraître en novembre pour leurs vingt ans, les deux rappeurs de La Rumeur confirment avec Les Derniers Parisiens qu’ils sont d’excellents storytellers, avec ce regard, comme le dit Hamé, qui «relève du sensible». Le jour de l’interview, seul Hamé est d’ailleurs présent. Ekoué a été pris par une urgence de dernière minute. Pas grave : c’est avec une certaine franchise et une évidente poésie que ce franc-tireur accepte de nous répondre. Où il est question de cinéma, de l’hispterisation de la capitale et de virées jusqu’à 7 heures du matin au bar du Chat Noir.

1

Fishbach et Juliette Armanet : Naissance des nouvelles chanteuses françaises

Mardi 21 février 2017

Le renouveau de la pop française, la nouvelle chanson française, la nouvelle nouvelle scène française — alors que nous sommes déjà en l’an 65 après J.-J.G., on ne cesse de nous briser les burnes avec ces concepts à chaque sortie d’EP, pour peu que son auteur s'y exprime dans la langue de Biolay. Prenons donc ce grand panier et isolons-en deux éléments : Fishbach, Juliette Armanet. Elles gravitent dans la même scène, mais qu’ont-elles en commun, hormis la langue maternelle et la période de parution de leurs premiers albums respectifs ? Nous les avons assises à une table pour comprendre leurs métabolismes, leur généalogie, leurs affinités et leurs modes de reproductions. Pouf pouf, observons deux papillons.

0

Findlay - Cool kid gone bad

Samedi 18 février 2017

Que faire quand on a la vie devant soi mais que notre karma a l’air de sérieusement se foutre de nous ? C’est la question que Natalie Findlay, Mancunienne de 20 ans à l’époque, a dû se poser après avoir été virée de sa major en 2011. En même temps, quand on ne veut - peut ?- pas rentrer dans les moules que s’efforce d'entretenir l’industrie musicale, normal que ça ne colle pas. Alors elle a bravé les grosses phases de déprime, quand tout le monde lui tournait le dos en Angleterre, pour continuer de composer. Forgotten Pleasures, son premier album, est la synthèse de cette période trouble. On l’a rencontrée pour parler de ce passage à vide, de weed, de trolls et de son rêve américain (mais seulement d'ici quatre ans).

0