Hôtel Singapura : pourquoi le cinéma aime-t-il tant les hôtels ?

Mercredi 24 août 2016

Aujourd’hui sort dans les bonnes salles de cinéma de France et de Navarre Hôtel Singapuradu réalisateur Eric Khoo (Be with me, My Magic). Comme le titre l’indique, un hôtel joue un rôle clé dans ce film. Plusieurs histoires s’y suivent et s’y entremêlent, entre thème et variations sur l’amour, depuis l’époque de la domination britannique jusqu’à un futur proche. Or de nombreux films célèbres se déroulent eux aussi totalement ou en partie dans un hôtel ; en partant d’Hôtel Singapura, on a donc eu envie de faire une analyse croisée de l’importance des hôtels au cinéma.

0



Mix exclu par It's a Fine Line

Vendredi 29 juillet 2016

Le travail à deux, malgré les disputes que cela peut entraîner, est souvent la bonne façon de faire si l'on veut produire de l'art qui marquera l'Histoire : Lennon & McCartney, Snoop Dogg & Dr. Dre ou Chevallier & Laspalès vous le confirmeront. La collaboration, le dialogue et l'échange favorisent les éclairs d'inspiration. Il n'y a qu'à regarder It's a Fine Line, projet de deux DJ's français exilés à Londres, Ivan Smagghe et Tim Paris. Ayant déjà établi de solides carrières chacun de leur côté, la somme de leurs talents donne une pop hybride et mystérieuse, comme vous pouvez le constater sur The Delivery, premier extrait de leur album (qui sortira fin août chez Kill The DJ) avec, en bonus, Alex Kapranos (de Franz Ferdinand) au chant dans le rôle du crooner gothique et désabusé.

0


Chacun cherche sa chatte : épisode 6, comment tu t'appelles ?

Jeudi 28 juillet 2016

Je crois que ça m’a fait vraiment plaisir de passer cet été à draguer. Déjà, j’ai le mojo d’un maharajah qui aurait été élu à la majorité absolue, et surtout, je suis contente parce que normalement, nous les meufs, on n’a pas trop le droit de draguer. On doit attendre ou alors cligner des yeux, cambrer et rire avec la main devant la bouche, ou alors donner son numéro avec parcimonie et attendre l’appel du Grand Général, mais pas trop draguer si c’est possible, et encore moins baiser fortuit. Et bon, je vous ai pas tout raconté mais dans l’ensemble ça va, les garçons ont pas été condescendants à me tapoter la tête quand je venais les aborder. Après, j’ai pas non plus fait de sondage IPSOS avec formules Excel, mais y’en a peu qui m’ont dit «nan mais t’es super hein, c’est juste que qui dit drague dit caractère dit poigne dit ma mère dit Margaret Thatcher dit rétention d’eau, donc tout ça mis bout à bout : bah j’ai aucune envie de te bonder».

7