En décembre dernier, pendant que vos yeux rougis par le binge watching était collés à Making a Murderer, HBO annonçait un autre de ses documentaires à fort potentiel d’excitation. Et on peut enfin regarder la bande-annonce :

Ça s’appelle Mapplethorpe : Look at the Pictures et le trailer en rajoute des caissons pour que vous compreniez VRAIMENT que le documentaire est criblé de drames. Des écrans noirs annoncent que ça va être PROVOCATIVE et CONFRONTATIONAL AND ILLUMINATING, il y a des violons hyper martiaux - pour que des frissons s’emparent de vos êtres fébriles – tandis que des extraits de témoignages dépeignent un individu sulfureux (un procureur au tribunal : « Robert Mapplethorpe a passé sa vie à promouvoir l’homosexualité » ou son propre frère : « il y avait des tensions, mon père n’osait plus regarder Robert dans les yeux »). 

C’est du HBO tout craché, donc c’est fatalement spectaculaire. En tout cas, ça à l’air à la dimension de Mapplethorpe et il était grand temps. On suppute que le documentaire retracera en toute logique sa vie avec Patti Smith, ses expérimentations photographiques autour de l’érotisme (et les scandales autour des fonds publics finançant son art « dépravé») et s’achever sur son décès, jeune, emporté par le SIDA. Ce premier documentaire d’envergure réalisé depuis le décès de Mapplethorpe est signé Fenton Bailey et Randy Barbato, et comporte (évidemment) un paquet de photos et footages inédits. Le docu précède le biopic à venir, et se regardera dès le 4 avril sur HBO.