En partenariat avec Néoprisme.

rubens-adam-eve
Au commencement, Connan & Sam

À l’origine de ce visuel, dont le coloris donne un drôle d’aspect aux corps des protagonistes et dont les chevelures résonnent bien évidemment avec le nom du groupe / de l’album (« Soft Hair », c’est-à-dire « cheveux doux »), quatre figures déjà largement identifiées dans le paysage du « design musical » : le plasticien nantais Théo Mercier (déjà croisé chez Manfsfield.TYA, chez Sexy Sushi et chez Von Pariahs), le photographe Erwan Fichou (qui bosse également régulièrement avec les projets de Julia Lanoë, et donc avec Théo Mercier), le designer et graphiste Matthew Cooper, en charge, d’une manière ou d’une autre, de la plupart des pochettes des disques sortis chez Domino au cours des dernières années (Caribou, Four Tet, Hot Chip, The Last Shadow Puppets…), et Paul J. Street, un autre collaborateur régulier du label britannique (Bill Ryder-Jones, King Creosote, Jon Hopkins…) Quatre créateurs pour un coin de Paradis un peu freaky. Et deux individus qui, quelque chose nous le dit, n’y resteront pas hyper longtemps planqués, dans cet Eden un peu chelou sur lequel l’on a tout de même pris soin de placarder, en bas à droite, la notification préventive PARENTAL ADVISORY – EXPLICIT CONTENT…

Capture d’écran 2016-09-02 à 11.46.30
Capture d’écran 2016-09-02 à 11.52.07
Le son

Proche dans son esthétique de Currents, le dernier Tame Impala, les deux doux chevelus Connan et Sam s’associent le temps d’un projet et d’un album à venir chez Domino / Weird World (le nom leur va bien tiens…) dont l’enregistrement aura pris plus de cinq années (parce qu’il faut trouver le temps de le faire dans ces emplois du temps si chargés) et qui présente, pas de surprise, un psychédélisme tordu et effroyablement sensuel, à l’image de ce que savent faire déjà ces deux garçons décidément à la pointe de ce son qui sonnera aux oreilles aussi groovy que freaky.


++ Théo Mercier (Site officiel) ; Matthew Cooper (Blogspot / Twitter)
++ Soft Hair, Soft Hair, sortie le 28 octobre 2016, Weird World / Domino Records, direction artistique et photo par Théo Mercier & Erwan Fichou, design par Matthew Cooper & Paul J. Street.