14354908_530221313850469_1457684427811859430_n

Il s'appelle Maxenss, il a 21 ans et ses deux derniers tubes, La Chanson de la Démonétisation et La Quéquette à Jacques Chirac, ont totalisé à eux deux  2 millions de vues sur youtube en quelques semaines.  On est allé à la rencontre de ce jeune qui pourrait bien devenir la voix de la génération X avec ses paroles engagées, dont voici un extrait : "Nique ta mère, fils de pute, la chatte de la con de ta mère la pute, enculé, sale bâtard, j'te nique le trouffion ta grand mère la chauve qui fait du jet ski".

Peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?
Je m’appelle Maxence Lapérouse, j'ai 21 ans.
Je suis né à Nîmes, le 2 mars 1995.
Ma mère est infirmière, mon père est informaticien.
A la maison j'ai cinq chattes, une tortue, et avant j'avais une fourmillière en PVC sur une étagère de ma chambre mais j'ai malheureusement dû m'en séparer parce que je manquais de temps pour m'occuper de mes petites Messor Barbarus.

Maxenss avec SS à la fin, pourquoi, doit-on y lire une référence ?
Vous serez certainement déçu de la réponse, mais non. En fait je cherchais à modifier mon prénom pour le rendre plus "internet", en faire un pseudonyme. Je voulais qu'en évoquant mon nom internet les gens aient une piste sur ma réelle identité. Du coup j'ai pensé que "pimper" mon prénom en changeant le "ce" en "ss" ne lui apportait qu'une modification orthographique, sans en modifier le son. Aujourd'hui souvent même les gens font l'erreur d'orthographier mon prénom avec deux "s". Des fois c'est cool des fois c'est chiant, selon mon humeur. Et la seule référence que j'aurais pu inventer en réfléchissant au terme "SS", là, soudainement, je la trouve un peu glauque donc je vais m'abstenir.

Qui sont tes idoles ?
Jacques Chirac déjà, il a bercé toute mon enfance. Quand j'étais petit je croyais que c'était un président-humoriste, j'avais pas bien saisi le concept. Je le trouvais drôle avec ses mimiques.
Sinon si je devais répondre beaucoup plus sérieusement ; Chino Moreno, Daniel V. Snaith, Thom Yorke... dans un autre registre Jim Carrey, Matthew Mcconaughey, Jean Dujardin, et Les Délires De Max.
 

"LA QUÉQUETTE À JACQUES CHIRAC", pas facile d'écrire des paroles pareil j'imagine. On sent une influence de Fauve dans ce texte, je me trompe ?
Plus qu'une influence. Je voulais rendre la chanson un peu plus mignonne et enfantine, et j'ai trouvé que cette idée de texte "slamé" collait parfaitement au truc. J'ai voulu garder une voix naturelle, insouciante, et à la répétition studio et à l'enregistrement ma voix s'est littéralement imprégnée de la touche Quentin Postel (chanteur de Fauve) sans que je m'en rende compte. C'est mystérieux, quasi magique. Ca s'est fait naturellement. Si je devais faire une vanne facile je dirais que le fauve est rentré en moi, mais je ne la ferais pas, oups trop tard.
Capture d’écran 2016-10-03 à 14.39.43Quand tu as partagé cette nouvelle chanson le 22/09, tu as dit "Hymne de la génération 90, j'ai mis tous mes souvenirs de cour de récré en une chanson bien fat. Partage si tu veux voir la quéquette à Jacques Chirac. <3" La chanson a été partagée 827 fois par tes fans, du coup ont-ils vu la quéquette à Jacques Chirac ?
Seulement s'ils ont ouvert la boîte. Mais les gens qui me suivent sont fidèles, ils ont forcément voulu vivre l'expérience jusqu'au bout.
Capture d’écran 2016-10-03 à 14.31.556000 likes sur ton "Mmmm roubignolles" sur facebook, comment devient-on une star des réseaux sociaux ?
Mmmmmmm........ Je pense que pour savoir manier les réseaux à la perfection il faut avoir le nez planté dedans H24. Étudier l'audience, les horaires de connexion, la portée de nos messages, boire un thé au jasmin et surtout s'inscrire en école de community management à 8000 euros l'année. Toutes ces petites clés permettent de caler un "roubignolles" au moment le plus parfait et causer une onde sismique dévastatrice sur internet.
 

La chanson de la démonétisation comptabilise plus d'un million de vues sur youtube. Comment t'es venue l'inspiration pour écrire ce texte dont voici un extrait "Nique ta mère, Fils de pute, La chatte de la con de ta mère la pute, Enculé, Sale bâtard, J'te nique le trouffion ta grand mère la chauve qui fait du jet ski" ?
C'était un doux et subtil mélange d'internet et de souvenirs. Pour l'épisode "jet ski", c'est la sonorité qui me plaisait. L'image qu'il renvoyait aussi. J'imaginais une grand-mère banale sur un scooter marin. "Ton père fabrique des guitares au Zimbabwé" c'est un souvenir de cour d'école, mais impossible de me souvenir le contexte de cette vanne, ni son origine, ni sa signification. Pour le passage au flow rapide de la chanson je me suis largement inspiré d'un texte que j'ai trouvé sur plusieurs forums, il semblerait que ça provienne d'un jeu où les gens doivent à chaque message rajouter des insultes originales. Je me suis permis de reprendre ce texte, le tronquer, le modifier par endroit, le raccorder, pour qu'il me ressemble un peu plus. Je suis cependant déçu d'avoir fait la faute de mettre "ananas" au féminin et d'avoir écrit "focilisé".

Tes ambitions et tes rêves, quels sont-ils ?
Devenir le prochain Michael Jackson, tout en animant C'est Pas Sorcier. J'ai toujours rêvé de faire un moonwalk par dessus des bruitages loufoques sur la table aux maquettes.
 
++ Suivre Maxenss sur youtube.