vignette

Tremblez humains ! Selon une récente étude de la Stanford University, les ordinateurs auraient un meilleur gaydar que nous. Si l’idée que l’on puisse distinguer un gay d'un hétéro à son apparence extérieure peut sembler carrément douteuse, cette enquête s’est attelée à démontrer qu’une intelligence artificielle arrive à identifier l’orientation sexuelle d’un homme dans 81% des cas et d’une femme dans 74% des cas à partir de la vue d’une simple d’une photo - contre 61% et 54% pour de banaux mammifères bipèdes comme nous. Pour vous faire votre propre avis sur cette recherche qui soulève logiquement une tripotée de problèmes éthiques, rendez-vous ici.

(Source)