computer

Une publicité pour Miltown, anxiolytique à base de méprobamate interdit en Europe en 2012 en raison de sa haute toxicité, de ses effets secondaires lourds et les risques d'addiction sévère qu'il entraînait. Dommage, puisque ce médicament semblait être la solution à tous nos maux.

Les prédictions selon lesquelles l'Homme sera bientôt remplacé par les ordinateurs oublient de tenir compte de sa remarquable capacité d'adaptation. Mais dans ce processus de compétition avec la machine, il semblerait que l'Homme coure le danger d'en devenir une.
Par exemple, il a toujours fait preuve d'une volonté maladive de travailler quelles que soient les conditions, si hostiles soient-elles (jusqu'au moment où il était terrassé par une défaillance physique). Il a accepté le besoin de se conformer et, comme l'ordinateur, de rejeter toute pensée autonome en faveur d'une performance programmée. De plus, il a prouvé dans toutes les analyses de productivité qu'il pouvait rivaliser avec les machines, puisqu'il est prêt à consacrer tout son temps et sa faculté de mouvement à son travail.
Exagération ? Pas pour les médecins, qui se retrouvent de plus en plus exposés aux effets secondaires de la nouvelle révolution industrielle — ulcères, infarctus chez des quadragénaires, anxiété — ni pour les victimes de l'absentéisme paternel et filial : des épouses angoissées et frustrées, et des enfants "à problèmes" étouffés par leurs mères.
Y a-t-il un rôle à jouer pour Miltown à cet endroit, ou le problème est-il insoluble pour la médecine ? Ce problème, évidemment, est d'ordre sociologique, mais comme pour bon nombre de problèmes "sociaux", c'est au médecin que l'on fait appel pour recoller les morceaux quand l'individu se retrouve en proie à un désordre qui le dépasse.
Aussi, quand les impératifs professionnels engendrent tensions et anxiété, ou, de manière générale, quand les émotions humaines se retrouvent comprimées, déséquilibrées, mutilées, Miltown peut souvent être d'une grande aide. Voilà plus d'une dizaine d'années qu'il fait ses preuves.
Indications : Efficace dans le soulagement de l'anxiété et des états de tension, quand votre vie se retrouve entravée par l'anxiété. Favorise un sommeil normal grâce à ses propriétés anxiolytiques et myorelaxantes.
Contre-indications : Réactions allergiques ou inhabituelles au méprobamate.

(Source)