affiche-film-prince-sign-o-the-times-129636Le 30 mars 1987, Prince sort Sign 'O' The Timesson neuvième album studio considéré comme son chef-d'oeuvre. C'est son premier album solo officiel depuis l'album 1999, qu'il a sorti en 1983 avant de devenir une mégastar internationale l'année suivante avec son groupe The Revolution et les sorties simultanées du film Purple Rain et sa bande originale. Les deux albums qui suivront, Around the World in a Day et Parade (bande originale de son second film Under The Cherry Moon, bide international au cinéma) ne connaîtront pas le même succès que le best-seller Purple Rain.

Lors de la tournée Parade en 1986, Prince se sépare de son groupe The Revolution alors en plein enregistrement de ce qui deviendra le double album Sign 'O ' The Times. Il efface la participation des membres de The Revolution des mixes et propose un triple album à Warner qui le refuse compte tenu du déclin de ses ventes qu'un triple album n'endiguerait pas. L'artiste et la maison de disques font un compromis et Sign 'O' The Times sort sous forme d'un double album, mais Prince complique le travail de promotion de Warner en refusant d'apparaître sur la pochette du premier single, l'éponyme Sign 'O' The Times, laissant la place à sa danseuse Cat ; il n'apparaît pas non plus dans la vidéo, qui reprend les paroles du morceau sur fond noir. Sur la pochette de l'album, son visage est flou et dans un coin. Au mois de mai, il part en tournée unique en Europe.
23318868_10155984712313083_1348921395_nBien que les critiques de l'album sont élogieuses, les ventes ne décollent pas, surtout aux États-Unis. Prince accepte alors de tourner une vidéo pour le morceau le plus pop de l'album, U Got The Look, en duo avec Sheena Easton. C'est dans la soirée du 16 au 17 juin à Paris que Dave Hogan tournera le clip - 150 invitations à participer au tournage ayant été lancées au public parisien présent dans la fosse de Bercy lors du concert du 15 juin, leur demandant de revenir le soir de relâche.

Le succès du clip relance les ventes de l'album. Il est alors décidé de filmer la tournée afin de promouvoir Sign 'O' The Times aux États-Unis, où la tournée n'aura pas lieu. C'est Prince qui se charge officiellement de diriger le tournage ; officieusement, c'est Albert Magnoli, co-manager de Prince et réalisateur de Purple Rain qui filme la majorité du concert lors des dernières dates de la tournée en Belgique et aux Pays-Bas à la fin du mois de juin 1987. Des problèmes techniques font que les images tournées en Belgique et aux Pays-Bas sont inutilisables. 80% de ce qui compose le film Sign 'O' The Times est donc tourné sur 5 jours dans les studios de Prince à Paisley Park fin juillet en utilisant les bandes-son des concerts belges et hollandais en playback.
1987-06-17ParisRB

De la setlist du Sign 'O' The Times tour, on ne garde que les morceaux de l'album, mis à part un court Little Red Corvette et une reprise de Charlie Parker, Now's The Time. Les hits Girls And Boys, Let's Go Crazy, When Doves CryPurple Rain, 1999 et Kiss sont supprimés du film, et U Got The Look, qui n'était pas dans la setlist de la tournée, est ajouté à travers son clip vidéo qui est intégré au film.
Le but du film est de promouvoir l'album Sign 'O' The Times, mais aussi de faire connaître les nouveaux membres du groupe de Prince car les fans regrettent The Revolution (surtout Wendy & Lisa) qu'ils avaient découverts dans le film Purple Rain. Des saynettes sont donc incluses entre chaque morceau mettant en scène Cat Glover, Wally Safford et Gregory Allen Brooks, les nouveaux danseurs et choristes dont la place sur scène est devenue prépondérante (ce qui avait créé des tensions avec Wendy & Lisa).


Le film sort aux États-Unis le 20 novembre 1987. Warner sort le single I Could Never Take The Place From Your Man avec des remixs de Hot Thing par Shep Pettibone et Junior Vasquez en face B pour promouvoir le film et l'album dont les morceaux sont extraits. En Europe et dans le reste du monde, la sortie du film sera plus chaotique. C'est sa sortie en VHS en 1988 qui fera le succès du film ; en Angleterre, Warner utilise même la pseudo-guerre entre Michael Jackson et Prince pour promouvoir la sortie du film, en utilisant comme slogan publicitaire «Le film qui donne l'impression que Michael Jackson est cloué au sol».

R-6796627-1426937727-7340.jpegEn France, il sera présenté sur grand écran en exclusivité lors d'un éphémère festival du film rock à Val d'Isère en décembre 1988, où Serge Gainsbourg était président d'un jury composé de critiques rock et réalisateurs de clips. Subjugué par le film, Gainsbourg déclare même que Prince est le Mozart du rock, mais aussi qu'il se reconnaît en lui dans sa façon de faire chanter les autres et de toucher les droits d'auteur ensuite. Gainsbourg citera le film Sign 'O' The Times dans plusieurs interviews comme un summum de perfection. Ce n'est qu' à partir de juin 1989 que Sign 'O' The Times sera enfin diffusé en salle de cinéma en  France, mais uniquement à Paris au Max Linder pendant plusieurs mois.

tumblr_o6182eOfQN1tb5bt3o1_500La ressortie du film en salle ce jeudi 23 novembre sera donc l'occasion unique pour beaucoup de fans de Prince mais aussi les novices de découvrir Sign 'O' The Times sur grand écran dans une version restaurée pour une expérience unique. Comme Prince l'avait demandé sur les tickets du concert de la tournée, suivez le dress-code : «Wear something peach... or black». 
R-8940292-1471884627-4230.jpeg
++ Projeté en séance unique jeudi 23 novembre prochain, Sign 'O' The Times sera visible en version restaurée dans 180 cinémas en France. Pour tenter de gagner une affiche du film, cliquez ici.