téléchargement

Si vous ne connaissez pas le fringant octogénaire de la photo ci-dessus, sachez qu'il s'agit de Morton Subotnick, l'un des pionniers de l'electro et une source d'inspiration pour des musiciens aussi divers que Daft Punk, Kraftwerk et Four Tet. Au début des années 60, ce grand monsieur a aidé le concepteur d’instruments électroniques Don Buchla à mettre au point l'un des tout premiers synthétiseurs modulaires au monde, dans un centre de recherches musicales de Berkeley (au moment où Robert Moog commence aussi à concevoir des synthés sur la Côte est). Dans le contexte effervescent de la Californie des 60s, les beatniks découvrent que les sons électriques chelous de cet instrument peuvent accroître leurs trips au LSD, et les Grateful Deads commencent à incorporer à leurs morceaux des bruits de Buchla afin de faire décoller une audience imbibée d’acide lysergique. Nerds obtus et hippies chevelus se retrouvent unis dans une quête commune pour ouvrir en grand les portes de leur perception.

Ayant posé ses valises à New York en 1966, Subotnick traîne avec la crème de la scène arty de la ville et participe à un projet de discothèque participative. Il finit par se faire approcher par un type du label Nonesuch, qui lui file un contrat de 1000$ pour fabriquer un disque. Baptisé Silver Apples Of The Moon (d’après une nouvelle de Ray Bradbury), on y entend des modulations électriques chatoyantes aux vertus hallucinogènes, comparées par la critique de l'époque aux envolées cosmiques de Jimi Hendrix et à la BO futuriste d’un film de SF. Si l'aura de l'album ne dépasse alors pas le cercle des amateurs de musique d'avant-garde, son auteur a aujourd'hui été intronisé comme "le papa de la techno". 

Toujours actif en tant que musicien, Subotnick  sera à Paris le 15 mars au Mona Bismarck American Center pour un talk organisé en partenariat avec le festival Sonic Protest. Il y reviendra sur son parcours, sa vision de la musique électronique et l’influence des écrits de Marshall McLuhan sur son travail. Toutes les infos ici.