Ce qui est vraiment embêtant quand vous allez au cinéma, c'est qu'aucun scanner intelligent ne sonde votre ressenti pour vous informer que "vous avez aimé ce film ? Vous pourriez aimer celui-là !" comme c'est le cas quand vous vous tapez une bonne session Youtube sous votre plaid moucheté de potage en brique. Par exemple, vous venez de voir Black Panther en 3d et votre enthousiasme forcené n'a d'égal que celui de Michelle Obama — et maintenant ? Maintenant, vous voilà livré à vous-même et à votre insupportable solitude.... Mais non ! Enfin, on n'allait tout de même pas vous laisser comme ça. Tenez, pour vous : le premier film de super-héros dont le super-héros en question était noir. Il s'agit d'Abar, un joyau de nanar blaxploitation amateur signé Franck Packard et sorti en 1977. L'action met certes un peu de temps à démarrer, puisqu'il faut attendre plus de la moitié du film pour que le super-héros devienne enfin super-héros, mais quand ça démarre, mes cadets, ah ça démarre (spoilspoilspoil) : savant mégalo, potion magique, invincibilité, télépathie, baston, et une scène finale d'une grandiloquence rare, avec un extraordinaire retournement de situation au cours duquel on apprend que le méchant tyran blanc était en fait un Noir déguisé en Blanc... Abar n'a (presque) rien à envier à Black Panther, et surtout, il présente l'avantage considérable d'être intégralement disponible en petits tronçons de 15mn sur Youtube. C'est cadeau : 

(Source)