Jésus, si jamais tu nous lis mec : ne reviens pas parmi les tiens, sous n'importe quelle condition. Car en ce bas monde, un mécréant du nom de Darwin t’attend de pied ferme (et – au passage – il veut te raccrocher sur une croix pour te laisser agoniser jusqu’à ton dernier souffle, comme au bon vieux temps des Romains). Et non, il ne s’agit pas du Darwin à l’origine de la théorie de l’évolution, de la sélection naturelle et de toutes ces bêtises hérétiques, mais d’un certain Darwin Bedford : un Canadien de 68 ans, militant adepte du néo-athéisme et autoproclamé «Messie athée». Installé à Burnaby, près de Vancouver, Darwin propage la bonne parole matérialiste depuis près de deux décennies sur une flopée de sites oueb qu’il a lui-même créés : If-jesus-returns-kill-him-again.com, Undojesus.org, ou encore Campaigntokilljesus.org... Mais cet «ambassadeur de la Raison» a surtout imaginé des dizaines de T-shirts de propagande impie. Donc si jamais vous cherchez à bouffer du curé tout en soignant votre style, sachez qu’une bonne partie de ce merchandising anti-Dieu est même dispo à l’achat. Ô Seigneur, aie pitié.

Messie athée 2

Punaise, comment faites-vous pour trouver autant de slogans ? Et depuis combien de temps militez-vous contre Dieu ?
Darwin Bedford :
J’ai commencé à l’âge de 13 ans : à l’époque, j’ai refusé de participer à Noël, parce que j’avais l’impression de contribuer à un gros mensonge. Au lycée, j’ai ensuite décidé de signer constamment «athée» devant mon nom. À cause de cela, en classe, mes camarades me persécutaient. Ils ne savaient pas ce qu’«athée» signifiait, et beaucoup pensaient que cela voulait dire «violeur». Puis au début d’Internet, dès 1996 je dirais, j’en ai profité pour porter le message athée sur le web. Pendant 15 ans, je me suis mis à me balader, en pleine ville comme dans des bars de heavy metal, pour promouvoir mon tout premier site : atheists.net. Je portais tout le temps le même T-shirt, celui avec comme logo une croix chrétienne jetée à la poubelle. Après, j’en ai enfilé un autre qui disait «La religion nous met tous en danger», et plein de gens s’y sont identifiés. À partir de là, je me suis creusé les méninges pour trouver de nouveaux slogans athées. Et au final, je me suis retrouvé avec tellement de T-shirts différents que j’ai créé 666shirts.com.

Ces T-shirts, c’est pour rigoler ?
Oui, je me marre bien en les portant. La plupart du temps, les gens qui viennent engager une discussion ont des opinions proches des miennes, mais il m’arrive quand même d’en croiser d’autres au contraire très énervés, presque dégoutés par mon T-shirt.

En tant que «Messie athée», êtes-vous capable de marcher sur l’eau, ou de changer l’eau en vin ? Savez-vous faire des trucs aussi cools que Jésus ?
Et bien déjà, pas mal de gens me payent des bières en voyant mon T-shirt. Sinon oui, je peux faire des trucs plus cools que Jésus, des trucs dont Jésus n’a même jamais eu connaissance (parce qu’il n’était pas omniscient comme certains le prétendent) : je sais coder, poster sur le web en HTML, et je sais aussi utiliser Google ou Siri pour chercher la vérité.

Les religions sont-elles vraiment toutes aussi dangereuses : le christianisme, l’islam, le judaïsme, le bouddhisme ou même le rastafarisme ?
Même si toutes les religions sont dangereuses pour les individus et la société, l’Islam semble tout de même créer plus de croyants extrémistes. Le bouddhisme n’est pas tout à fait innocent non plus : des bouddhistes peuvent tuer des non-croyants, si leur religion est critiquée. Quant au christianisme, il y a déjà la relation entre la Bible et les armes à feu aux États-Unis. Les flingues représentent un danger pour la société. Aussi, chose plus rare mais réelle en Amérique et au Canada : certains croyants, qui pensent obtenir une meilleure vie dans l’Au-delà en allant au paradis en même temps que leurs proches, sont prêts à tuer toute leur famille, au moment où ils se sentent prêts à mourir.

Sur l’un de vos T-shirts, il est écrit «Tolérance zéro pour les croyants». Paradoxalement, les athées ne sont-ils pas parfois encore plus fermés d’esprit ou extrémistes que les croyants ?
Selon moi, l’athéisme n’a, à ce jour, jamais été trop extrême, et je ne pense pas que ce soit le cas à l’avenir. Même en Chine, où l’État voit d’un mauvais œil la religion, ils ne tuent pas les croyants. Alors qu’à l’inverse, dans certains pays, tu peux te faire exécuter juste parce que tu es athée. Quand je prends l’avion, je suis toujours terrifié à l’idée que mon vol puisse être redirigé vers l’un de ces pays et de me faire avoir, le pied à peine posé sur leur sol. Sinon, mon T-shirt avec l’inscription «Tolérance zéro pour les croyants» a juste pour but de choquer, pour contrer les évangélistes. Je ne crois pas vraiment qu’il faille tuer sur place toutes les personnes qui portent une croix. En fait, on peut même dire que j’aime ces personnes : ils représentent un défi, un but pour ma vie. Mais je pense que c’est vraiment mal de les laisser croire à des choses qui ne sont pas vraies. Selon moi, la vérité compte avant tout. Et ce n’est pas ce qu’un individu sait qui le distingue des autres, mais bien c’est ce qu’il fait de ce savoir. Voilà pourquoi je me présente comme le «Messie athée», pour corriger l’état d’esprit de notre monde sur la question des dieux.

Darwin, c’est votre véritable prénom ?
Non, mon vrai nom est David. Pendant des années, je trouvais mon prénom trop religieux - je me faisais d'ailleurs appeler Dave à la place. Puis, après m’être fait virer de mon job pour avoir posté une photo de moi nu sur mon site, j’ai compris que – si j’espérais un jour garder un travail – j’allais devoir changer de nom sur Internet. Sur le cliché en question, je suis allongé sur un dessus-de-lit avec des motifs cachemire, et je suis dénudé, avec une érection. Comme je le disais, c’était les années 70, et j’essayais à l’époque de prouver que se couvrir les parties venait de notre éducation religieuse, ou bien de notre peur de représailles divines. La communauté athée m’a corrigé depuis sur ce point. Bref, j’ai choisi Darwin car je voulais un nom unique, qui rappelle un scientifique. À l’époque, Charles Darwin n’était pas vraiment une sensation sur le net.

Et même si Dieu se révélait être Morgan Freeman, seriez-vous toujours athée ?
Attendez deux secondes que j’utilise mes pouvoirs googlesques, histoire de me souvenir qui est Morgan Freeman… Ah OK, ce mec, je vois. Bon, au moins il a la peau foncée, comme Jésus. Une chose est sûre : certains ont du mal à distinguer la fiction de la réalité.

++ Le compte Twitter, la page Facebook, et un, deux, trois sites (parmi d'autres) de Darwin Bedford.

Illustration de Une : Tryangle.fr