Si pour vous la Lorraine n'évoque que la quiche et les faits divers, il est temps de revoir votre jugement. Car c'est là-bas qu'un homme seul se dressa pour la première fois devant la matrice. En septembre 1977, alors que les soviétiques installent leurs missiles SS-20 en Europe de l'Est, Philip K. Dick est en goguette à Metz pour le Festival de la Science-Fiction. Dans ce climat aussi léger que l'intégrale de Barbara,  l'auteur de Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? profite des restos, du bon vin et de la sortie de Star Wars. La plus belle semaine de sa vie, d'après lui. C'est peut-être pour ça qu'il relativise et intitule sa conférence sur les mondes parallèles : « Si vous trouvez ce monde mauvais, vous devriez en voir quelques autres ». Derrière son pupitre, il affirme devant ses fans français que la réalité dans laquelle nous vivons a été reprogrammée.  Non content d'avoir vu son oeuvre adaptée au ciné dans les classiques Blade Runner, Total Recall, The Truman Show ou Minority Report, il a donc inspiré les soeurs Wachowski pour Matrix. Et si c'était lui l'élu ? En bonus, l'interview du grand monsieur captée lors du même festival, sous-titrée en français, où il explique la difficulté d'être un écrivain de SF aux USA à l'époque et ses démêlés avec les services secrets.