familie-002Tu as fini par accepter de sacrifier un long week-end, qui serait en temps normal un festival de sexe, de drogues et de regrets, pour aller à la campagne voir ces vieux potes qui ont eu des gosses. Tu es vraiment très sympa. Mais prépare-toi, car leur monde a changé.

Les repas sont désormais consommés à heures fixes. Finis les petits déjs’ à 11 heures avec trois services de café au lait et la brioche qu’on défonce au Nutella. Non seulement tout le monde est levé depuis 6 heures, mais la cuisine sent déjà le steak haché et tu es prié de ne pas manger de brioche, c’est pour les enfants. Et y’a plus de Nutella. Mais tu peux aller chercher du pain au village si tu veux.
Mon conseil malin : aller te recoucher et revenir pour le goûter.    

Les brocantes, c’est fini. Trop chiant avec les gosses qui touchent tout - la dernière fois, Madeleine s’est coupée en brisant un vase moche, il a fallu lui faire des points de suture, et pire, payer pour le vase. Désormais on va “voir les animaux de la ferme”. Ça pue, on marche dans la bouse, et y’a toujours une chèvre qui boit la pisse de sa pote, c’est répugnant.
Mon conseil malin : leur chourrer un meuble, parce qu’aller à la campagne et revenir sans une table basse rétro, je vois même pas l’intérêt.  

Laisse tomber aussi les aprèms confessions où l’on débriefe sa life.  Une conversation - attends - avec un jeune parent, ça ne peut pas - tu arrêtes maintenant - se tenir dans - Éric, enfin, fais quelque chose - la longueur. Donc ta date minable avec ce type qui aimait Westworld (le naze), tu ne pourras pas la raconter, parce que non seulement tes potes n’arriveront pas à suivre, mais Westworld, ils ne savent même pas ce que c’est (les nazes).
Mon conseil malin : faire une story Insta où tu te plains de ton week-end.

Finis les apéros bitchage sur les stars. Range tes Voici, car tes amis ont décidé de protéger leur progéniture de “toute cette culture poubelle”. OK, super, et tu vas dessiner des fausses moustaches sur qui ? sur T’choupi ? En plus, il ne faut pas dire de gros mots, et parler de Kim Kardashian sans dire des gros mots, c’est prouvé : c’est impossible.  
Mon conseil malin : éduquer discrètement ces pauvres enfants sur la vraie culture. Leçon d’Histoire n° 1: Loft Story. 

La nuit, c’est pour dormir. Toi, tu t’es levé à 13h, donc tu es prêt pour la nouba où l’on se déguise avec les robes de la grand-mère et l’on danse ironiquement sur du Francky Vincent. Mais ça ne va pas être possible ; il ne faut pas réveiller les enfants, et tes amis essayent de te convaincre que le Uno, en fait, c’est vraiment génial.
Mon conseil malin : s’ils prononcent le mot “rami”, tu prends ta valise et tu pars, tu reviendras quand les gosses seront ados. Au moins, y’aura de la drogue dans la maison.