Capture d’écran 2018-08-28 à 13.57.27

Depuis dimanche dernier, la nouvelle édition du Burning Man, qui a débuté dans le désert du Nevada, attire les regards du monde entier. Aujourd'hui, l'utopie émancipatrice des débuts semble loin, balayée par le succès du festival, devenu une sorte de cauchemar steampunk où les geeks de la Silicon Valley tentent de s'offrir un peu de contre-culture micro-dosée. L'histoire, cette ingrate, a par contre largement passé sous silence l'apport du groupe de punks qui, les premiers, ont délocalisé la fête en milieu aride. Voici leur histoire.

Capture d’écran 2018-08-28 à 14.02.43

Stuart Swezey a la vingtaine en 1983 et son boulot alimentaire dans une société de courtage lui fout les nerfs. Tombé dans la marmite punk au moment des premières poussées d'acnées, il ne supporte plus la contradiction. Il décide de larguer le dieu Dollar et d'organiser des concerts. A l'époque, il sait très bien que les flics sont à l'affût des évènements punks illégaux, histoire de se dégourdir la matraque. En road trip au Mexique, c'est le flash : pour semer la bleusaille, pourquoi ne pas organiser des teufs dans le désert ? Il fait passer le mot via les magasins de disques, vend des tickets à 12$ et affrète quelques bus scolaires. Destination : nulle part. Pas d'autorisation, pas de chiottes, les spectateurs qui balancent leurs propres feux d'artifice et des vents cinglants qui obligent les artistes à mettre des chaussettes sur leurs micros : tout ne s'annonçait pas sous les meilleurs auspices. Mais c'est précisément ce chaos ambiant et la spontanéité qui firent le succès du premier show. 

Capture d’écran 2018-08-28 à 13.57.39Les Minutemen, les Meat Puppets, Sonic Youth ou Einstürzende Neubauten se succèderont au fil des ans. Entre performances bruitistes avec des matériaux de construction, jams hallucinés dans le noir et LSD gratos pour tout le monde, les soirées Desolation Center ont révolutionnés la façon de faire des festivals. Une idéologie libertaire et DIY qui inspirera les organisateurs du Burning Man, de Lollapalooza ou de Coachella. Un docu en hommage à Swezey & co vient de sortir, en voici la bande annonce : 

++ Crédits photos : Dan Voznik & Scot Allen