2 (3)

La rentrée, c'est bien plus que des matins qui déchantent, l'éternel retour du burn-out ou l'extermination minutieuse de la joie de vivre de nos bambins par l'institution scolaire. C'est aussi un grand moment politique où les luttes sociales et l'effervescence républicaine battent leur plein. C'est pourquoi la rédaction de Brain, soucieuse de construire un média citoyen et participatif, a activement consulté ses lecteurs, dépouillé les lettres de menace reçues des quatres coins de l'Hexagone et a décidé de ne retenir absolument aucune de vos propositions. Nous continuerons donc à n'écouter que nos (bas) instincts, notre flair sans faille et notre goût certain, comme en atteste le pied en viande qui orne la  couverture de ce troisième numéro, pour vous guider dans vos fades existences. Afin que vous "viviez votre meilleure vie" comme disent les djeuns, nos experts bien-être répondent à des problèmes aussi épineux que : comment éviter que son grec préféré devienne un bar à soupe ? Comment vivre une zoophilie épanouïe grâce à la pop culture ? Comment rentrer dans les meilleures soirées queer berlinoises quand on est un touriste hétéro ?  

unnamed (5)Des conseils pratiques donc, mais aussi un cours magistral sur l'histoire du poppers, parce que nous sommes un peu les Lorant Deutsch de tout ce qui dilate les orifices, et de l'immersion à gogo. Au mépris du danger et des droits de l'Homme, nous avons envoyé une équipe chez les Hare Krishna et obligé Lucas, notre bébé stagiaire de 16 mois, à rester enfermé à l'arrière d'une Xantia pendant six heures au soleil. Pour découvrir s'ils sont encore en vie, rendez-vous dans nos pages (tout notre soutien aux familles).  Des frissons et du suspense pour vous lecteurs, mais aussi de la romance, des avatars, des troubles obsessionnels compulsifs et de la charcuterie française d'exception, le tout illustré par des artistes d'avant-garde. Enfin, héritiers des Lumières, nous nous dressons tels des phares face à l'ignorance et reprenons les modestes efforts de Diderot et d'Alembert pour vous livrer notre encyclopédie des "branchets", ce héros moderne pour qui il est branché d’être un déchet. unnamed (29)

Comme votre ex, le Brain papier revient tous les deux mois et on espère bien qu'il y aura encore plus de numéros que de remaniements ministériels. Pour le trouver, il y a plus de 300 lieux partout dans Paris qui sont achalandés (bars, restos, boutiques, lieux culturels, écoles, salles de sport, deux boulangeries, une auberge de jeunesse, et même chez Alex's Haircut dans le 9e - demander Alex). Malgré les incessantes pressions d'Alain Minc, c'est toujours gratuit. Habitants de nos belles régions, des livraisons sont possibles ici et vous pouvez vous abonner .

Illustrations : Kine Andersen & Fiedler.