selfiebender

Un jour les robots contrôleront le monde, mais pour l’instant ils sont occupés à faire des pranks et des tutos make-ups. Au Japon, où la mode des YouTubeurs virtuels (ou “vtubeur”, pour “virtual youtubeur”) prend de plus en plus d'ampleur. Selon la société User Local, spécialisée dans l’analyse du web, plus de 450 vtubeur auraient été créés entre fin 2016 et début 2018. Il s’agit principalement de jeunes femmes même si on compte des hommes - et même quelques animaux et zombies. Certains d’entre eux, comme la fameuse Kizuna AI, cumulent des milliers de vue sur YouTube. Si la forme est originale, le fond est plus banal : comme Enjoy Phoenix ou Squeezie, Kitzuna partage son temps entre vlogs, séances de fitness et “Let’s Play” de jeux vidéo. Ces stars de synthèse génèrent des revenus bien réels grâce à la publicité ou encore les tests de jeux vidéo. Bien sûr, derrière chaque robot se cache en réalité un humain puisque l'avatar est manipulé à distance par un opérateur humain. Ne nous réjouissons donc pas trop vite : ce n’est pas demain la veille que Cyprien et consorts seront remplacés par des IA.