Si les pleurs de bébé représentent pour vous un infernal supplice et ravivent des souvenirs traumatiques de longs voyages en avion coincés entre deux 'tites mômans et leur progéniture, au Japon il s’agit d’une bénédiction. Au pays du Soleil-Levant, les larmes des mômes sont le signe qu'il est en bonne santé. Une croyance populaire veut même qu’ils écartent les mauvais esprits. Si on cherche plutôt à faire taire les chiards trop bruyants sous nos latitudes, là-bas il existe un concours visant à élire le chiard le plus pleurnichard du pays. Ce rituel surréaliste, nommé Nakizumo, se tient chaque année depuis plus de 400 ans et peut réunir jusqu’à environ mille ti'boutchous. Il se tient généralement le 29 avril, jour de la fête nationale nippone. Comment faire pleurer un bébé sur commande ? C’est simple : les nourrissons sont pris par des sumos qui les remuent dans tous les sens (le syndrôme du bébé sécoué ? même pas peur !). Le premier enfant qui pleure est le grand vainqueur. Et si personne ne verse une larme au bout de quelques secondes, des juges arrivent avec des masques de monstre pour effrayer les enfants bien comme il faut. Prends ça dans les dents, Françoise Dolto.