psychedeliccats

Vous vous sentez peut-être cool à prendre de la MD en soirée, mais vous savez qui se drogue depuis des millions d’années ? Vos trente millions d’amis. Voici une liste non exhaustive des animaux qui présentent des tendances toxicos.

#5 Le plus raggamuffin : le chat
Qu'est-ce qui est plus drôle qu'un abruti de chat ? Un chat défoncé à l'herbe à chat. Car non, cette plante ne sert pas seulement à purger le tube digestif de vos petits minous tout doux, qui vous le rendent bien avec de jolis déjections sur le tapis. Comme nous tous, l’herbe les fait aussi planer. Après, ils se tapent un trip du style : "wooh je me roule dans l'herbe et je suis tout foufou".

#4 Le plus résistant : la musaraigne
Si vous êtes du genre à danser sur le comptoir avec votre slip sur la tête après trois pintes, ne tentez jamais de concours de shots avec une musaraigne. Ce tout petit animal aime consommer des fruits fermentés et peut boire jusqu’à l’équivalent de neuf verres de bière sans présenter le moindre signe d’ébriété. Tous les animaux ne tiennent pas aussi bien la tise. En 2013, la police suédoise a dû intervenir pour chasser des élans ronds comme des queues de pelle.

#3 Le plus mystique : le jaguar
Comme votre cousine hippie branchée yoga et Noëls en Inde, les jaguars ne rechignent pas une bonne prise d'ayahuasca de temps en temps. La vidéo ci-dessous, prise en Amazonie, montre un de ces félins en plein trip chamanique. Attention la drogue c'est dangereux, à ne pas reproduire chez vous.

#2 Le plus bourrin : le caribou
Y crois-tu ? Beaucoup de cervidés consomment des champignons hallucinogènes, parmi lesquels les caribous et les élans. Après, ces pauvres bêtes courent sans but dans tous les sens, en faisant du bruit et en agitant la tête. Mais le pire, c’est qu’il arrive même à ces mammifères de boire l’urine de leurs congénères foncedés pour se mettre une mine. Oui, c’est pas joli-joli.

#1 Le plus bon esprit : le dauphin
Toujours partageurs et jamais les derniers sur la déconne, les dauphins aiment se faire tourner de bouche en bouche des poissons-globes qu’ils pressent entre leurs dents. Une technique qui vise à faire sécréter au poisson une neurotoxine qui les rend complètement stone. Flipper, toujours P1 sur le fish.