kodokushi3

Rangez votre chambre bande d’adulescents, si vous ne voulez pas que la dernière trace que vous laissiez après votre décès soit un paquet de chips éventré. Au Japon, mourir seul est si courant qu’il existe même un mot pour cela : kodokushi (“mort solitaire”). Miyu Kojima travaille pour une compagnie qui nettoie les appartements après la mort des gens, et cela fait maintenant un moment qu'elle crée des répliques miniatures des scènes sordides auxquelles elle a assisté. Attention, certaines de ces images peuvent être légèrement perturbantes.

kodokushi2

kodokushi4

kodokushi5

kodokushi6