Capture d’écran 2018-10-16 à 11.50.10

Vous pensiez que les "happiness managers" symbolisaient la quintessence du cynisme de la start-up nation, qui préfère installer une table de ping-pong et une salle de sieste pour ses "collaborateurs" plutôt que de les rémunérer correctement et les respecter ? Vous aviez tort, ils n'étaient que les premiers éclaireurs d'une révolution senteur patchouli qui va chambouler votre vie de bureau. La philosophie new age qui habitait les pionniers de la Silicon Valley est toujours là, instrumentalisée par les techniques de management modernes qui déterrent et violent sans vergogne le rêve hippie avec un sourire ultra bright. Aujourd'hui, même les éminents symboles contre-culturels que furent les drogues psychédéliques riment avec team building comme le montre le triste titre d'article du site l'ADN : "Drogué à l'ayahuasca, il imagine un coworking très spécial". Pire, les "corporate shamans"  risquent bien dans un futur proche de remplacer DRH et médecins du travail. Ils micro-doseront votre LSD avant votre réunion, soigneront votre burn-out avec des champis et vous feront aimer votre entreprise grâce à la méditation. Ils y pensent, ils vont le faire et on vous aura prévenu. 

Capture d’écran 2018-10-16 à 11.53.18Fabrice Nadjari, entrepreneur français et parfois présenté comme un "sociologue" (ce qui est totalement faux et une belle injure à la discipline) qui s'est exporté en Californie, est le grand théoricien des "corporate shamans", bien que l'on retrouve le terme dès 2002 dans le roman d'un certain Richard Whiteley. Pour ce monsieur, les quêtes spirituelles des employés doivent être prises en charge par l'entreprise en réintroduisant les savoirs millénaires du chamanisme. On vous aidera donc à rencontrer votre animal-totem pour que soyez focus pour votre conf call de 13h. Un moyen d'être plus efficace, mais aussi de renforcer la cohésion entre les salariés. De là à transformer à transformer les boîtes en sectes qui colonisent les tréfonds de votre âme, il n'y a qu'un petit pas chassé. Vigilance les amis, vigilance...

Capture d’écran 2018-10-16 à 14.20.06