meangirl

Vous réveiller dans le lit de quelqu’un qui a fait de votre coeur une vieille socquette détrempée vous inspire de la tristesse et du dégoût de vous-même ? Déculpabilisez et séchez vos larmes morveuses : coucher avec vos ex aurait en réalité des vertus thérapeutiques. C’est du moins ce que laisse penser le résultat d’une nouvelle étude publiée dans le journal Archives of Sexual Behavior. Les auteurs ont constaté que si tout le monde pensait que revoir ses ex était une calamité, il n’y avait aucune preuve que ce soit réellement le cas. Ils ont donc mis en chantier une grande étude pour tenter d’en avoir le cœur net.

Dans une partie de la recherche, les participants (113 personnes, âgées de 18 à 55 ans, avec des relations qui ont duré entre un mois et 21 ans) ont chroniqué leurs sentiments pour leurs ex au quotidien au quotidien dans leur journal. Les chercheurs ont alors constaté que ceux qui entretenaient encore des relations sexuelles avec leurs partenaires passés étaient plus attachés émotionnellement à ces derniers, mais que cet attachement n’était pas forcément associé avec des sentiments négatifs tels que “le chagrin de la rupture” ou “des pensées intrusives”. Ils en ont conclu qu’ils n’avaient trouvé aucun “soutien empirique à l’idée qu’entretenir des relations sexuelles avec ses ex avait un impact sur le rétablissement après une rupture.

Autre bonne nouvelle : si vous voulez recoucher avec votre ex, vous avez entre 84 et 89 pour cent de chance de succès. Les chercheurs ne vont pourtant pas jusqu’à recommander cette méthode pour se remettre d’une histoire d’amour : “Si la présente étude ne prône pas nécessairement d’entretenir des relations sexuelles avec ses ex, cela pourrait avoir des bienfaits à court terme.” Cependant, ils ne précisent pas quels seraient ces bienfaits à part à sentir un peu moins seul. On est donc pas franchement avancé, mais cela fait du bien de voir les chiffres et de se rendre compte qu'on fait tous la même chose et qu'on éprouve plus ou moins les mêmes sentiments.

(Source)