JC

Pas facile-facile de moderniser son image quand on est une religion vieille de deux mille ans. De l’autre côté de l’Atlantique, le Diocèse de Brooklyn a essayé de rendre cool Jésus en le promouvant comme le premier des hipsters et le précurseur de la mode de la barbe crado (on est pas sûrs que ce soit un compliment, mais bon). En France, on a le collectif d’entrepreneur chrétien Church Tech, qui essaie de rendre soluble les hosties et des soutanes dans le web 3.0 avec des initiatives telles que l’app GoConfess qui permet de savoir en temps réel où pouvoir se confesser ou l'app GodBlessYoo pour bénir un pote depuis son smartphone. Cette semaine, c’est carrément les plus hautes sphères de l’Eglise qui se lancent dans une opération de séduction massive des kids connectés d’aujourd’hui. Le Vatican lance un reboot catho du jeu à succès Pokémon Go où les pokémons ont été remplacés par des Saints et des personnages bénis de la Bible. Pour les attraper tous, c'est par là que ça se passe.