taylorvignette

Beaucoup de fans essaient d'atteindre leur idole par des moyens tout à fait pathétiques : lettres, dessins, cadeaux… Russell Godfrey Greer, quant à lui, a décidé de faire un procès à Taylor Swift. Cet ex-mormon ne pense pas seulement qu’il mérite l’attention de la pop star, il est convaincu qu’il a un droit légal dessus. L’argument (fallacieux) sous sa plainte ? En répondant aux cadeaux de certains de ses fans, Swift donne l’impression qu’elle est prompte à apprécier ce genre de gestes. Alors que la chanteuse a déjà accepté publiquement de recevoir des origamis faits pour elle par une bande d’ado, elle a refusé une chanson d’amour creepy qu’il avait composé pour elle. Le bonhomme aime comparer le comportement de la star à celui d’un magasin de chaussures qui vendrait des chaussures défectueuses en prétendant que tout est OK. 

Le bonhomme est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à poursuivre Swift dans une sorte de récit autobiographique / manifeste auto-édité, Pourquoi j’ai fait un procès à Taylor Swift : “Ça a été un processus long et difficile qui a nécessité beaucoup de temps et de concentration, mais pour me donner de la force, il me suffisait d’imaginer à quel point Taylor serait heureuse quand elle entendrait parler du procès. Je pouvais sentir à l'avance les baisers, les étreintes et les rires qu’on partagerait. Je serais le type le plus génial qu’elle ait jamais rencontré.