Alors qu'en France on devait se contenter du numéro du Père Noël, à 3,71 fr la minute l'appel pour la Laponie tout de même, dans les années 80-90, la folie des hotlines avait envahi les Etats-Unis. NWA, Will Smith, Ice Cube, Kiss, Pink Floyd, MC Hammer, Backstreet Boys, Paula Abdul, les New Kids on the Block, Freddy Krueger et Indiana Jones : tous ont eu leur numéro surtaxé où ils communiquaient avec leurs fans. Parfois en répondant directement aux questions, comme les champions de catch, qui étaient sommés de décrocher le combiné dès leur match terminé, ou en enregistrant des messages, comme le Fresh Prince et Jazzy Jeff qui promettaient un nouveau rap par jour. 

Prince, lui, créa même la compilation 1-800-NEW-FUNK, sortie sur son label NPG Records, dont le titre était un numéro gratuit où l'on pouvait acheter son merchandising. Le succès des numéros en 1-800 et 1-900 fut tel que les associations de parents virent avec méfiance cette tentation pour leurs enfants, d'autant plus que pas mal de spots s'adressaient à eux directement. D'ailleurs, plusieurs cas de factures salées (le record : 17.000 $ d'appels) ont fait surface. La hotline de Corey Haim et Corey Feldman, les deux héros de The Lost Boys, avait aussi fait les gros titres lorsqu'une petite fille avait appelé leur messagerie plus de 200 fois, mettant ses parents dans une sacrée panade. Une histoire que l'on retrouvera dans un épisode des Simpsons où Lisa cède aux sirènes de la "ligne chaude".  Si ce business tenait plus de l'arnaque que du proto-réseau social, il nous a tout de même légué une belle flopée de visuels et de vidéos dingues, à mi-chemin entre Fan de et 36 15 Ulla. Admirez :

Capture d’écran 2018-12-04 à 15.11.50

Prince 

Capture d’écran 2018-12-04 à 14.16.44

Kiss

Capture d’écran 2018-12-04 à 14.17.15

Paula Abdul

Capture d’écran 2018-12-04 à 14.23.00

MC Hammer

Capture d’écran 2018-12-04 à 14.38.44

New Kids on the Block

Capture d’écran 2018-12-04 à 14.24.49

Hulk Hogan

Capture d’écran 2018-12-04 à 14.55.43Indiana Jones