Capture d’écran 2018-12-12 à 12.03.36

En 1978, il n'y avait pas que les punks boutonneux qui faisaient peur à la bonne société. Un Ken bien membré qui sortait de son placard en carton a complétement fait flipper l'Amérique puritaine. Créé par l'ancien pubard Harvey Rosenberg, lui-même ouvertement homosexuel, Gay Bob était censé être un croisement entre Robert Redford et Paul Newman. Une icône sexy en chemise de trappeur et à l'oreille percée qui décomplexerait tous les jeunes gays des USA.  

Capture d’écran 2018-12-12 à 12.07.49

Une poupée "anatomiquement correct", comprenez sexuée, contrairement aux eunuques de chez Mattel, comme vous pouvez le constatez ci-dessous. Des mensurations très correctes, en effet. 

Capture d’écran 2018-12-12 à 12.23.32Evidemment, la réception par le grand public ne fut pas de tout repos. Car à cette époque, en Floride, la croisade anti-homosexualité battait son plein. La passionaria de ce mouvement : Anita Bryant, ancienne chanteuse de folk et actrice de pub.  À côté d'elle, Frigide Barjot, c'est Michou. Elle se battait pour empêcher que les LGBT puissent enseigner et adopter, une sainte femme très ouverte qui déclarait : "Si l'on donne des droits aux gays, il faudra ensuite donner des droits aux prostituées, à ceux qui couchent avec des saint-bernards et à ceux qui se rongent les ongles". Vous vous doutez bien qu'elle n'a guère apprécié l'existence de Bob, le considérant comme un stratagème du lobby gay pour convertir les petites têtes blondes. Brandir son Gay Bob devint alors un geste éminemment politique pour faire la nique à cette Cruella homophobe.

Notre héros plastique était un pionnier. Après lui, quelques poupées gays ont vu le jour comme Rhogit-RhogitZhdrick & Tiimky, Billy, Carlos & Tyson, et le mythique Earring Magic Ken, pas volontairement gay mais qui portait un cockring autour du cou, oklm... Mais dans les rayons des grandes enseignes, aujourd'hui, rien n'a changé et le climat actuel n'est toujours pas très accueillant pour les homosexuels, c'est le moins qu'on puisse dire. Et si on ressortait nos Gay Bob des greniers et on les brandissait fièrement ? (Pour les curieux, il en reste sur eBay.)

Capture d’écran 2018-12-12 à 12.22.38