21 Savage n’est pas une putain de blague. D’abord, il faut plisser un peu les yeux mais l’espèce de grosse tache sur le front du rappeur n’est pas une croix, mais bien un poignard avec l’inscription : « La mort plutôt que le déshonneur » (« Issa knife ! » comme il l’explique d’ailleurs si bien en interview). Autre signe : Shayaa Joseph – son vrai nom – s’est tout sauf gouré en choisissant son pseudo de sauvage. Car avant de s’attaquer à la musique, sa vie n’était en effet pas loin de ressembler à un scénario de slasher.

CLIP de No Heart, version 21 : 


En 2013, après avoir rejoint un gang d’Atlanta affilié aux Bloods et s’être 100 % investi dans une carrière au final peu prometteuse de trafiquant de drogue, l’Américain se fait massacrer lors d’une fusillade. Perforé par six balles, dont une logée dans le cou, son corps pisse le sang pendant une demi-heure avant l’arrivée de l’ambulance. Au final, Shayaa et sa colonne vertébrale s’en sortiront miraculeusement, si l’on met de côté quelques lésions nerveuses. Bref, tout ça pour expliquer que ce drame est arrivé un bien beau jour pour le rappeur : celui de son 21
ème anniversaire ; d’où son surnom, CQFD.

21 Savage vs 22 Savage vs 23 Savage vs 24 Savage vs 25 Savage vs 26 Savage…
Aujourd’hui, cette presque-mort semble bien lointaine : l’artiste est invité en featuring par des popstars aussi mainstream que Drake ou Post Malone, et vient fin décembre 2018 de sortir son second album en major, I am > I was (avec par ailleurs un très bon featuring de Schoolboy Q et Project Pat, samplé sur Damn I’m Crazed de Lord Infamous). Voilà, le personnage a le mérite d’être posé : 21 Savage est un mort-vivant devenu superstar du rap US. Mais tout cela n’empêche pas le rappeur d’être malgré tout à l’origine du clash le plus con et le plus puéril d’Internet.

L’histoire commence en fait courant 2016 quand un parfait inconnu, qui lui ressemble vaguement, se rebaptise en toute sérénité 22 Savage et commence une série de diss tracks (avec des sons comme Black Opps ou encore le bien nommé Ain't No 21, qui frôle aujourd’hui les 10 millions de vues sur YouTube).

CLIP de No Heart, version 22 :  

Le type en question – MacArthur Johnson alias FunnyMike, un ex-petit comique à l’époque de l’application Vine – y plagie ouvertement le flow du gangster d’Atlanta, ses cordes vocales défoncées à l’eau de javel, son look vestimentaire, ses ad libs, ses instrus, le titre de ses plus gros morceaux comme No Heart, sa façon de regarder tout le temps dans le vide comme un psychopathe… Bref, à peu près tout son style. Mais le brave MacArthur ne s’arrête pas là, puisqu’il décide en plus d’insulter salement Shayaa en prétendant être « bien meilleur » que lui, et en prenant même soin de lui proposer (par deux fois) de monter sur un ring de boxe pour lui casser la gueule, avec 50 Cent en arbitre. 22 Savage, le clone attardé de 21, connaît ainsi son heure de gloire sur les réseaux sociaux, avant de retomber inéluctablement dans l’oubli.

« This ain't 21 bitch, it's 22 »
Le truc, c’est que ce clash complètement débile n’en est encore qu’à ses prémisses. 22 Savage n’étant contre toute attente pas le rappeur le plus con d’Internet, un autre troll encore plus naze débarque : 23 Savage. Suivent assez logiquement 24 Savage, 25 Savage, 26 Savage… Bref, vous l’avez. À chaque nouveau Savage, et donc à chaque nouvelle parodie, vient une imitation toujours plus approximative que la précédente. Toujours avec la même recette : des bruits de flingue bruités à la bouche (« piou piou piou », en gros), des productions dépressives au piano et à l’ambiance de film d’horreur, sans oublier un flow chuchoté, monotone et nonchalant qui ferait passer Snoop Dogg pour un hyperactif. Dernière règle informelle : chaque concurrent doit insulter en boucle son prédécesseur selon la formule suivante (x étant le numéro choisi par le rappeur en question) :

(x) Savage = « C’est pas (x-1) salope, c’est (x) ».

savage (1)

Et jusqu’à aujourd’hui, la liste des concurrents s’est bien allongée. Après une enquête méticuleuse, et même si certains numéros semblent manquer à l’appel, il existe au bas mot plus de 60 sauvages, dont voici la liste (les liens sont là à titre purement informatif ; surtout ne cliquez pas, les morceaux n’ont bien sûr aucun intérêt) :

- 22 Savage - No Heart

- 23 Savage - Ain't No 22

- 24 Savage - I'm Soft

- 25 Savage - Aint No 24 (22,23 and 24 savage diss)

- 26 Savage - Noodle Opps [une référence subtile au morceau Red Opps de 21 Savage]

- 27 Savage - Aint no 26 (26 Savage Diss!)

- 28 Savage - Ain't No 27 - (22 Savage Diss)

- 29 Savage - Ain't no 28 (22,23,24,25,26,27,28 Savage diss track)

- 30 Savage - Ain't No 29 (29, 28, 27, 26, 25, 24, 23, 22 & 21 Diss)

- 32 Savage - [pas de titre]

- 33 Savage - [pas de titre non plus] [avec en featuring un certain « Young Yachty Vert » : une hybridation encore plus attardée entre Lil Uzi Vert et Lil Yachty]

- 34 Savage - Broke Boi

- 35 Savage - Hella Clout

- 36 Savage - No talent (THE REAL 36 SAVAGE)

- 37 Savage - [là encore, pas vraiment de titre]

CLIP  de 33 Savage :  

- 39 savage - niggy you gay fam (21-1000 SAVAGE DISS) (shoutout to pizza)

- 41 Savage - Ain't No 40 (40 Savage Diss Track)

- 42 Savage - Ain't no 21 , 22 , 31 or 41 SAVAGE (21 savage diss)

- 43 Savage - 22 Savage x 21 Savage

- 44 Savage - Aint No 43 (42 41 40 39 38 and so on) [précision : on atteint un point où le type s’en bat les couilles au point de se filmer dans sa chambre avec son iPhone, en calbute]

- 45 Savage - Aint No 22 Diss

- 46 Savage - Lil' Phoenix Diss Track

- 47 Savage - Outta da bando

- 51 Savage - DAWOOD SAVAGE DISS TRAC

- 52 Savage - PRESSURE [nouvelle étape, avec un vieux crackhead défoncé qui tente de rapper, bien qu’ayant perdu la moitié de ses dents]

- 53 Savage - DIP DIP FREESTYLE

- 55 Savage - [sans titre non plus] [toujours plus haut : il n’y a même plus de musique, juste un vlogueur de 10 ans et demi ; pas vraiment sûr que la vidéo ait un quelconque lien avec 21 Savage, mais qu’importe]

- 56 Savage - GREENS, GREENS, GREENS (FUCK THE SAVAGES)

- 71 Savage - #SAVAGECHALLENGE (21 SAVAGE DISS)

CLIP de 1000 Savage :

Toujours plus profond dans les limbes de YouTube, il existe des Savage avec des numéros encore plus pétés : 100 Savage, 1000 Savage, 69 Savage, 420 Savage, 666 Savage et même un certain Infinite Savage. À noter, enfin, que d’autres ont tenté, sans succès malheureusement, de renverser la mode en optant pour des numéros inférieurs à 21 (à savoir 20 Savage et 19 Savage). Bref, assez de menaces gratuites et de violence verbale pour aujourd’hui : il est plus que temps d’oublier ce clash à la con. Après tout, même 22 Savage, 29 Savage et 48 Savage ont depuis longtemps tenté de mettre de côté leurs différends, et d’organiser un meet-up autour d’un canapé.