D’après un célèbre bouquin, le Seigneur ne serait qu’amour et miséricorde. Prions pour que cette hypothèse soit un minimum vérifiée, sinon une flopée de youtubeurs risque de traverser fissa les neuf cercles de l’Enfer et d’y pourrir pour l’éternité. Leurs pêchés : s’enregistrer en train de se moucher, de grailler la bouche ouverte comme des gros dégueulasses, de griffer la surface d’un tableau du bout de leurs ongles… En somme, un ensemble de sons qui, émis simultanément, pousseraient n’importe quel type à peu près sain d’esprit à choper une lame pour se trancher la carotide et mettre fin à l’angoisse auditive. Mais ne jugeons pas : c’est aussi – pour les amateurs – une bien belle alternative à la torture et à la flagellation. Voici donc une série de 10 chefs-d’œuvre, à écouter au casque bien entendu.

Dégustation de jambon cru en mode home-cinema 

Comme tout phénomène populaire sur l’Internet, l’ASMR et ses codes face caméra – froisser des bouts de papier, parler tout bas, caresser en tout bien tout honneur des objets… Le tout enregistré avec du super matos de prise de son – ont vite été exploités jusqu’à la moelle par des vidéastes en dalle de pouces bleus. En France, ASMinotauR aka Kirby-54 (43 000 abonnés, tout de même) pousse les clichés jusqu’à l’auto-parodie involontaire. Son plus grand talent : chuchoter des phrases sans aucun foutu sens, en roue libre, le tout en zigzaguant en continu entre la droite et la gauche de son micro, et en hésitant tous les trois mots. Exemple avec un extrait de son passionnant ASMR JAMBON CRU, après avoir longuement tapoté et frotté la barquette de bidoche, et juste avant de méditer sur le taux de sel par tranche : «Nous allons déguster ce soir… Un peu de jambon sec… Saint Alby sept ans d’affinage… Minimum… Pas le meilleur produit… Mais… Je fais avec ce que j’ai… […] D’habitude… Je me prends du jambon cru avec… Des pâtes, des frites, du riz…». Si sa voix approximative et ses bruits de déglutition vous reposent, le Minotaure mastique aussi bruyamment des cookies, du riz au poulet, des cornichons et des cacahuètes caramélisées.

Frissonner aux bruits de mastiquage de chewing-gum


Dans la même veine que la barbaque, imaginez – disons dans le métro, en heure de pointe – devoir rester collé à côté d’un connard en train de mâcher un Freedent à la fraise, la bouche grande ouverte. Eh bien en ASMR, vous pourrez profiter avec une bien meilleure qualité sonore de sa salive. Une immersion charmante, tendez l’oreille !

Ronflements et respiration bruyante pendant plus d’une heure !


Bien loin de vous donner envie de roupiller, écouter quelqu’un ronfler comme un gros porc donne plutôt envie d’écraser fermement un coussin sur le visage de ladite personne. Donc si jamais vous tenez à devenir insomniaque, une vidéo d’une heure ininterrompue de ronflements devrait vous filer un bon coup de main. Dans le même univers sonore, un gamin s’est aussi amusé à se moucher et expulser brutalement sa morve (plus ou moins) en ASMR.

Immersion totale dans une séance de nettoyage de frigo 


Ce n’est clairement pas une vidéo avec un paquet de rebondissements inattendus, mais Cleaning my refrigerator a le mérite d’illustrer une certaine vision de l’Enfer ; soit revivre en temps réel la pire tâche ménagère de notre triste existence : récurer son frigo. Pendant 30 putain de minutes.

Faire craquer ses articulations en toute détente


On s’enfonce un peu plus dans le malaise, avec le record du monde autoproclamé de craquage d’os (58 différents au total, des paluches jusqu’au cou) en ASMR. Bonus : l’enregistrement est réalisé avec un kit mains libres tout pourri et un iPhone, de quoi renforcer encore un poil la qualité haute définition de la vidéo.

Le supplice du crissement des ongles sur l’ardoise > Le waterboarding à Guantanamo 


L’expérience ultime si vous voulez goûter à l’Apocalypse, version ASMR : écouter attentivement cette charmante demoiselle, la bien nommée Elizabeth Lovenails, violer votre ouïe en griffant une ardoise avec ses ongles aiguisés. Autant dire que tenir jusqu’au bout de la vidéo, sans lancer une série de coups de coude dans votre écran ni traiter la dame de nazie ou l'insulter de tous les noms, relève de l’exploit.

Tapotement de capotes et tripotage de tampons hygiéniques


On retrouve ASMinotauR (masqué, cette fois-ci) pour débarquer dans une dimension alternative de l’ASMR. Visiblement radicalisé, notre ami s’amuse désormais à tripoter une boîte de Durex face à son micro, avant de fourrer deux doigts en va-et-vient dans un préservatif (non usagé, précisons-le). Une performance artistique à la fois brillante, subtile et terriblement classe, surtout quand on prête attention au moindre petit bruit produit par le préservatif extra lubrifié. Dans le même style, le Minotaure a récidivé avec d’autres vidéos incompréhensibles : ASMR TAMPONS dans laquelle, comme le titre l’indique, le youtubeur fait joujou avec des Tampax ; et ASMR MOUCHOIRS, où il porte un déguisement très rassurant de Jigsaw, le tueur en série de la saga Saw.

Le meurtre dont vous êtes le héros 


Dans les abysses de l’ASMR, on trouve également un sous-genre de vidéos 100% relax : les jeux de rôle glauques filmés avec une vue subjective. Prenons par exemple la youtubeuse Ariel qui, «juste pour s’amuser», imagine pour nous un scénario garanti antistress, en nous plongeant dans la peau d’une victime d’un kidnappeur sociopathe. Ligoté sur une chaise, le viewer a la chance de se faire badigeonner au pinceau le visage d’antiseptique pour «détendre la peau», avant de se faire écorcher vif. On apprécie surtout l’implication de l’ASMRiste qui, en plus de tenter d’imiter un accent bulgare et de lâcher de temps à autre des petits rires sadiques, s’est dégotée un super costume de serial killer avec un crâne dessiné sur le torse, des gants en latex et des armes blanches de bien belle facture à la main. Une vraie séance de torture pour le coup, au sens littéral.

Galette surprise 


Il arrive à tout le monde de faire des boulettes. Saara, une vlogueuse finlandaise, a semble-t-il commis l’erreur de zapper la date de péremption notée sur ses yaourts. En plein milieu d’un ASMR, alors qu’elle chuchote calmement devant sa webcam, la youtubeuse régurgite en effet d’un coup une galette à l’apparence blanchâtre et mousseuse hors de son gosier. Parfait pour bien relâcher la pression.

ASMR aux WC


Terminons en atteignant comme il se doit le point scato, avec une vidéo ASMR tournée depuis les toilettes, le derrière posé sur la cuvette. Que Dieu nous pardonne.