robotbouddhiste

Le futur c’est plus ce que c’était. Si l’on en croit les films de SF de notre enfance, aujourd’hui les robots devraient être en train de carboniser les humains au lance-flammes pour les réduire en esclavage. Mais la réalité est bien mieux que cela : en 2019, les IA font de la méditation et récitent des mantras Zen en tongs. Dans un temple de plus de 400 ans situé dans la ville traditionnelle de Kyoto, un automate dispense les enseignements du Bouddha aux fidèles. L’androïde Kannon se présente sous la forme d’un bodhisattva (pour ceux qui n’ont pas fait sanskrit LV1, il s’agit d’un sage ayant franchi tous les degrés de la perfection sauf le dernier qui fera de lui un bouddha). Il a délivré ses premiers sermons samedi dernier, et officiera régulièrement à partir de mars. L’idée ? Guider la jeune génération scotchée à son smartphone sur la voie de la sagesse.

Etonnement, Kannon n’est pas le premier robot-moine bouddhiste. Dans le temple du Longquan, sur les hauteurs de Pékin, une sorte de gros tamagotchi en toge orange se fait une joie de répondre aux questions des fidèles sur la foi avec son écran tactile. Son nom est Xian’er et il peut aussi lancer des chants liturgiques. Alors, les Méditator vont-ils prendre le contrôle du monde ? 

Pour certains, Xian’er ne serait en fait qu’une opération de comm’ du Parti communiste, qui contrôle l’Association des bouddhistes de Chine. Mais pour d’autres commentateurs, il y aurait un lien profond entre le Bouddhisme et l’intelligence artificielle. “En tant que bouddhistes, nous sommes très ouverts aux autres formes de vie, de conscience ou d’intelligence, indique le professeur Jiang Wu, le directeur du Centre des études bouddhistes de l’Université d’Arizona, cité par un article du journal suisse Le Temps. Il est possible pour nous de conceptualiser l’existence d’une montagne ou d’une rivière, donc pourquoi pas celle d’un robot et même d’une conscience robotique. Nous savons que le monde n’est pas fini. Notre existence n’est qu’un simple passage.” 

Pour le dalaï-lama, il existe même une possibilité d’être réincarné en machine. “On ne peut pas l’exclure”, dit-il dans le livre d'entretiens Passerelles, entretiens avec le dalaï-lama sur les sciences de l’esprit. Maintenant que vous êtes au courant, purifiez vite votre karma avant de renaître dans la peau d’un thermomix…

(Source, Source, Source)