millenial

Il a soufflé ses 30 bougies en grande pompe ce 12 mars et qu'on se le dise : le World Wide Web est un connard de millennial comme les autres. Voilà pourquoi : 

Il a fini de rêver et a vendu son cul au grand capital :
Il est bien loin son âge tendre où il fumait des roulées, bercé d'idéaux humanistes comme la gratuité, la collaboration et la connaissance. Aujourd'hui, il a lâché le sarouel pour un costard Hugo Boss et vend nos données privées sans vergogne sous prétexte "qu'il faut bien vivre". Social-traître !

Il a pris du bide :
Gavé de data comme un habitant du Midwest de Doritos, engraissé par un flux continu d'information, fort de plus de 3,8 milliards d'utilisateurs, il n'est plus le chétif twink 1.0 d'antan. D'ailleurs, comme tous les trentenaires, il ne pense plus qu'à bouffer, gangrené par le food porn. 

Il est devenu réac' :
Dans les années 90, il était plutôt centriste puisqu'il ne jurait que par le modem (vous l'avez ?). En 2019, entre les incels du forum 12-25, la "fachosphère", la "virilosphère", la "tradisphère", la "cathosphère" et toutes ces putains de sphères, il se rapproche clairement plus de Nicolas Dupont-Aignan et Elisabeth Lévy que de Philippe Poutou. La faute à ses flaques gauchiasses de parents hippies d'après lui.

Il fait des insomnies :
Chaque minute, il y a près de 4 millions de recherches Google, 473.400 tweets, 6940 matchs Tinder, 49.380 photos postées sur Instagram et 97.222 heures streamées sur Netflix (source). Fini la procrastination et le sommeil de bébé, le web ne pense plus qu'au taf et mouille ses draps de jus de stress la nuit. Dur.

Il est insupportablement nostalgique :
Entre les "Facebook, c'était mieux avant", les "Rendez-nous l'ancien twitter", la tendresse pour l'esthétique d'AOL et des chatrooms, il regarde désormais dans le rétro comme ces baltringues qui ressassent encore les épisodes de DBZ alors qu'ils ont deux gosses.

Et surtout, il fait honte à son père :
Désespéré par les choix de vie péraves de sa "progéniture", Tim Berners-Lee, qui a inventé le principe du web dans un labo suisse, l'affiche devant le monde entier et l'appelle à changer avant qu'il ne soit trop tard.